Page 1 sur 1

Un tier du miel vendu en Europe est frelaté ou non conforme

Publié : 10 Sep 2017, 23:13
par ecolami
Bonsoir,
Cette news interessera les apiculteurs http://www.euractiv.fr/section/concurre ... t-frelate/
On observe d'une part des fraudes d'autre part des indication (de pays) d'origines fausses.²
Une question pertinente, puisque, selon les tests menés en 2015 par la Commission européenne sur plus de 2 000 échantillons de miel, 32 % des miels vendus dans l’UE n’étaient « pas conformes ou soupçonnés de ne pas l’être ». La même année, une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes souligne que près de 43 % des miels analysés en France ont été déclarés « non conformes » ou « non satisfaisants ».
Ce phénomène est encore plus criant au niveau mondial, puisque les exportations de miel dans le monde ont augmenté de 61 % entre 2007 et 2013. Le nombre de ruches n’a quant à lui augmenté que de 8 %.

« Ces statistiques montrent une choquante anomalie allant complètement à l’encontre des tendances mondiales de baisse de productivité des ruches », a souligné Norberto Garcia lors d’un congrès de l’Union nationale de l’apiculture française (UNAF).

Pour répondre à cette demande, des producteurs peu scrupuleux se sont donc mis à vendre du miel dilué, coupé à divers sirops, à bon marché, ce qui a donc aussi mis une pression sur les prix.

« Pour les produits les moins chers, il s’agit de sucre liquide de riz ou de maïs ayant l’aspect et la couleur du miel, réalisés avec des méthodes élaborées qui passent le cap des analyses européennes », explique Henri Clément, président de l’UNAF, au Figaro.

Le processus de création du miel artificiel, un mélange de sucre liquide et de pollen, est surtout commun en Chine, d’où proviennent de plus en plus des miels exportés vendus en France.