Fer et soufre

Pour tout ce qui traite des expériences de chimie.
ExpertAs
Messages : 269
Inscription : 29 Nov 2014, 12:11
Niveau d'étude / Domaine : Secondaire, passionné de chimie
Localisation : Belgique
Contact :

Fer et soufre

Messagepar ExpertAs » 07 Mars 2015, 19:33

Bonjour, :)

Depuis longtemps je sais que le fer et le soufre réagissent dans une réaction exothermique pour former le sulfure de fer (II).

Pourtant, le soufre a un potentiel redox de -0,45 dans S/S2- et le fer -0,44 dans Fe/Fe2+. :mur:

Peut-être que cela n'est possible qu'à haute température?

Merci d'avance pour vos réponse !
ExpertAs

Maurice
Contributeur d'Or 2013
Contributeur d'Or 2013
Messages : 769
Inscription : 22 Mars 2011, 20:47
Niveau d'étude / Domaine : Universitaire
Localisation : Lausanne, Suisse

Re: Fer et soufre

Messagepar Maurice » 07 Mars 2015, 22:43

La réaction Fe + S se produit aussi à basse température, plus lentement certes. C'est même une expérience historique, qui a rendu célèbre le chimiste Nicolas Lémery (1645-1715) qui l'a découverte, et qui est appelée depuis volcan de Lémery. Il a humecté un mélange de fer et de soufre dans un flacon à col étroit. Au bout de quelques heures, la réaction démarre et la température s'élève. L'eau se met à bouillir et jaillit de la cheminée comme un volcan.

Pour revenir à ton propos, les potentiels redox sont définis pour une concentration en réactif égale à 1 mol/L. Ce n'est de loin pas le cas dans la réaction du fer et du soufre. je ne sais même pas si on peut estimer la concentration du ion Fe2+ et celle du ion S2- dans ce genre d'expérience.

ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2349
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Re: Fer et soufre

Messagepar ecolami » 07 Mars 2015, 23:45

Bonsoir,
Je ne connaissais pas Nicolas Lemery et j'ai lu avec intérêt la page wikipédia qui lui est consacrée
Ce fut un promoteur de la Chymie moderne qui deviendra plus tard la Chimie.
La préface d'un de ses pluscélébres ouvragecommence ainsi:
La plupart des auteurs qui ont écrit sur la chymie l'ont fait avec tant d'obscurité qu'il semble qu'ils aient fait leur possible pour ne pas être entendus et ils ont trop bien réussi puisque cette science a été presque cachée pendant plusieurs siècles et n'a été connue que d'un trés petit nombre de personnes.....
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

ExpertAs
Messages : 269
Inscription : 29 Nov 2014, 12:11
Niveau d'étude / Domaine : Secondaire, passionné de chimie
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Fer et soufre

Messagepar ExpertAs » 08 Mars 2015, 08:58

Bonjour,

Merci pour vos réponses.

Mais pour le zinc et soufre, (voir page wiki), on parle d'oxydoréduction le zinc ayant un potentiel de -0,76 dans Zn2+/Zn et -0,45 dans S/S2-.

C'est vrai, je n'y ai pas pensé ce sont les potentiels en solution aqueuse. Mais qu'en est-il pour l'état pulvérulent comme Al et S, Zn et S, Fe et S... Est-ce plus ou moins semblable? :mur:

À bientôt!
ExpertAs

Maurice
Contributeur d'Or 2013
Contributeur d'Or 2013
Messages : 769
Inscription : 22 Mars 2011, 20:47
Niveau d'étude / Domaine : Universitaire
Localisation : Lausanne, Suisse

Re: Fer et soufre

Messagepar Maurice » 08 Mars 2015, 22:16

Non seulement les potentiels sont mesurés en solution aqueuse. Mais leur valeur numérique suppose que la concentration de tous les constituants est de 1 mole par litre.
Je n'en sais rien, mais j'ai furieusement l'impression qu'on ne peut pas prédire si une réaction se produit à sec, quand on connaît les potentiels redox. Et vice-versa.
De toute façon, il y a des réactions qui se déroulent tout différemment en milieu sec et solide par rapport à ce qui se passe en phase aqueuse. La réaction de l'aluminium et du soufre, par exemple, produit du sulfure d'aluminium, quand on travaille à chaud et à sec. Or le sulfure d'aluminium est détruit par l'eau, qui le transforme en H2S et Al(OH)3. La réaction de Al3+ avec S2- produit donc un dégagement de H2S et la formation de Al(OH)3 insoluble.

Pauline
Messages : 1
Inscription : 25 Oct 2018, 10:30
Niveau d'étude / Domaine : DUT Chimie

Re: Fer et soufre

Messagepar Pauline » 25 Oct 2018, 10:35

Bonjour,

Je cherche si la vitesse de réaction de FeS (donc entre le Souffre te le Fer) est une lente ou rapide ?
Après diverses recherches je supposerai quelle est rapide mais je ne suis pas sur.
Je chercherai aussi à quel température cette réaction se fait-elle.

Je vous remercie par avance,
Pauline

darrigan
Administrateur
Administrateur
Messages : 2270
Inscription : 16 Mars 2011, 15:48
Niveau d'étude / Domaine : Docteur en chimie physique
Localisation : Pau (64), France
Contact :

Re: Fer et soufre

Messagepar darrigan » 26 Oct 2018, 08:04

Bonjour,
Cette réaction est assez lente. De mémoire, il faut chauffer avec une flamme plus chaude que celle d’un briquet pour que la réaction puisse démarrer.
:salut:
Aide-toi et le forum t'aidera ! Image

Maurice
Contributeur d'Or 2013
Contributeur d'Or 2013
Messages : 769
Inscription : 22 Mars 2011, 20:47
Niveau d'étude / Domaine : Universitaire
Localisation : Lausanne, Suisse

Re: Fer et soufre

Messagepar Maurice » 26 Oct 2018, 12:32

Bonjour,
Quand on veut mesurer la vitesse de cette réaction, on mélange le fer en poudre et le soufre en poudre en quantités stoechiométriques. Avec 0.5 mole de chaque, on remplit un tube à essais avec ce mélange. On chauffe le fond du tube à essais au bec Bunsen. jusqu'à ce que la réaction démarre. On observe au bout de quelques secondes que la réaction démarre, car il s'établit une zone incandescente dans la partie basse donc chauffée du tube. On stoppe le chauffage. Puis peu à peu on observe que la limite de la zone incandescente se propage lentement à travers tout le tube en montant vers le haut du tube. La progression du front de réaction se fait à raison de 3 - 4 mm par seconde. Si le tube est rempli sur une longueur de 12 cm, la réaction est terminée au bout de 30 secondes. Donc la vitesse de la réaction est de l'ordre de 1 mole fer et de soufre par minute.


Revenir vers « Forum de chimie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 3 invités

cron