Trier les déchets chimiques

Pour tout ce qui traite des expériences de chimie.
ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2293
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Trier les déchets chimiques

Messagepar ecolami » 23 Déc 2017, 09:40

Bonjour,
Quand on trie les déchets il faut savoir lesquels doivent obligatoirement être mis a part voici donc les déchets a isoler:
Dans le cas des acides il faut veiller toujours à bien isoler l'acide nitrique ou les mélanges en contenant: en effet sans cette précaution il arrivera surement des problèmes intempestifs et spectaculaires d'émanations de vapeurs nitreuses.
Il faut aussi isoler l'eau oxygénée et veiller a ce que les contenants de regroupement soient parfaitement propres (la moindre saleté peut catalyser la destruction!). on peut le cas échéant y ajouter de l'acide peracétique.
Les peroxydes organiques ne doivent pas être mélangés, ce n'est pas tant une réaction entre eux qui est redoutée que la constitution d'une trop grand volume. Si on a des déchets organiques de solvants en quantité largement supérieure on peut y ajouter des peroxyde organiques a raison de 3 a 5%.
Les solutions cyanurées doivent être isolées et leur ph eventuellement ajusté pour dépasser ph13. cela evite des émanations toxiques.
Les solutions chromatées ET concentrées sont a isoler. Si elles ne sont pas concentrées on peut tenter de les réduire avec d'autres déchets acides et réducteurs.
Les chlorAtes et chlorItes peuvent être regroupés avec l'eau de javel Faire bien attention que le chlorIte soit toujours en milieu alcalin ph sup a 12, sinon il commence a liberer du Dioxyde de Chlore gaz jaune ressemblant beaucoup au chlore mais en PIRE. Remarque avec l'eau de javel il faut veiller a ne pas la mélanger avec de l'acétone pour éviter la formation d'un produit lacrymogène.
L'ammoniaque doit être isolé.
L'acide sulfurique concentré doit être isolé.
Les isocyanates liquides doivent être isolés en veillant à l'absence d'eau (eau de pluie...) afin qu'ils restent liquides. Dans leur cas il faut veiller particulièrement a ne pas refermer un fut dans lequel un peu d'eau serait entré: il risque d'exploser au bout d'un temps quelconque avec le dégagement de CO2 résultant de la présence d'eau.

Pour les bases il vaut mieux éviter le mélange de sels d'ammonium avec des bases fortes qui libèrent de l'ammoniac.
Lors de l'incinération la présence de métaux alcalins en quantité occasionne une usure rapide des réfractaires et justifie un prix plus élevé.
Pour les liquides organique en regroupement il est bon de séparer ceux qui contiennent des halogènes ou du soufre ou du phosphore: en effet leur combustion libèrera des acides qu'il faut neutraliser en phase gazeuse d'abord puis liquide ensuite. Là aussi l'incinèration coute plus cher.
Pour les autres liquides organiques on peut les mélanger a condition que le tout reste liquide. Exemples de mélanges a éviter:
+alcool ou solvant miscible a l'eau et solutions salines >>> cristallisation
+solutions de résines, vernis ou peinture ET huiles >>>précipitation de la résine en masse gluante non pompable.
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

brusicor02
Messages : 499
Inscription : 09 Fév 2012, 18:09
Niveau d'étude / Domaine : M2 Chimie - magistère PCM d'Orsay
Localisation : Paris, FRANCE
Remarque : Ancien pseudonyme : RuBisCO
Contact :

Re: Trier les déchets chimiques

Messagepar brusicor02 » 23 Déc 2017, 17:03

Merci pour toutes ces informations.
J'en profite pour demander à notre spécialiste recyclage ce qu'il faut faire des produits suivants :
  • mélange piranha
  • eau régale
♫ Because you know all about that base, 'bout that base, no acid ! ♫

alexchimiste
Messages : 848
Inscription : 04 Avr 2011, 09:48
Niveau d'étude / Domaine : Bac+2 / DUT chimie
Localisation : Strasbourg

Re: Trier les déchets chimiques

Messagepar alexchimiste » 23 Déc 2017, 23:26

Merci pour toutes ces infos !

J'en profite pour demander comment détruire des peroxydes organiques tels que l'AIBN et le peroxyde de benzoyle? :sgh01:

ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2293
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Re: Trier les déchets chimiques

Messagepar ecolami » 26 Déc 2017, 23:29

Bonjour,
Pour détruire les produits chimiques présentant un risque particulièrement élevé il existe la solution globale "filière directe" qui consiste a placer dans des des seaux plastiques calibrés avec couvercle les flacons a détruire et a caler le tout avec de la vermiculite. Ces seaux sont ensuite incinérés un par un dans un GRAND four qui traite simultanément d'autres déchets injectés avec un bruleur. Bien sur dans la constitution des seaux on doit prendre un ensemble de précautions de bon sens: compatibilité des produits dans chaque seau, limitation de la quantité en fonction du comportement prévisible a l’incinération, quantité globale; il n'est pas possible de détailler davantage le nombre de paramètres a prendre en considération est trop grand. Lors de l'incinération le tout éclate dans le feu et se mélange aux déchets en cours d'incinération: le grand four brule plusieurs tonnes à l'heure et l'ajout de charges de 20kg (tout compris) ne pose pas de problèmes. Naturellement les explosifs sont exclus! Pour bien faire la nature ou la liste des produits est indiquée sur les couvercles.
On sait bien qu'une partie des déchets contenus dans les seaux ne devraient pas être incinérés, mais souvent on ignore quelle partie alors quand c'est traité dans un grand four suivi d'une grande installation de traitement et neutralisation des fumées c'est une bonne solution.

Dans un centre de tri et regroupement, il est possible, pour les peroxydes, de les diluer dans d'autres déchets organiques a base de solvants déchets en restant dans une concentration de moins de 5à 6%. ainsi on traite sans problèmes des produits qui posent, pris seuls, de gros problèmes.

L'eau régale contient de l'acide nitrique et sera rassemblée avec les mélanges contenant de l'acide nitrique.

Le mélange piranha acide sulfurique eau oxygénée peut éventuellement être ajouté a de l'eau oxygénée a la condition qu'elle ne contienne pas déjà un autre peracide oxygéné (peracétique). Il est plus prudent de ne pas le mélanger.

La destruction des explosifs est pratiquée par des démineurs sur des terrains militaires de taille suffisante.

Enfin il existe souvent des cas ou des produits de labo ont perdus leur étiquettes et quand il y a beaucoup de flacons il devient bien difficile de faire une analyse pour chacun: pour une part il est possible de remarquer une caractéristique qui donne une indication (genre fumées acide à l'air libre, aspect des cristaux) mais pour beaucoup on est face au "mystère de la poudre blanche" (quand il y a une couleur c'est déjà une indication, insuffisante certes). Dans le cas de produits inconnus on applique la filière directe en réduisant la quantité unitaire par seau.
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

alexchimiste
Messages : 848
Inscription : 04 Avr 2011, 09:48
Niveau d'étude / Domaine : Bac+2 / DUT chimie
Localisation : Strasbourg

Re: Trier les déchets chimiques

Messagepar alexchimiste » 27 Déc 2017, 09:38

Bonjour Ecolami,

Est ce qu'il te serait possible, même si je me doute que c'est long et fastidieux, de développer les traitements qui sont mis en oeuvre pour chacun des types des déchets? Par exemple, acides organiques, bases organiques, acides minéraux, bases minérales, oxydants, métaux lourds, déchets organiques halogénés, déchets organiques non halogénés, qu'est ce qu'ils subissent entre le moment ou ils partent des lieux ou ils sont produits, jusqu'au lieu de leur traitement destructif?

Merci beaucoup

ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2293
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Re: Trier les déchets chimiques

Messagepar ecolami » 27 Déc 2017, 22:48

Image
Remarque suite a un plantage j'ai capturé l'écran avec le début de ma longue réponse.
Les séparations qui sont faites lors du tri permettent pour les liquides de les envoyer soit dans une cuve ou ils s'ajouteront a d'autres produits de m^me catégorie OU pour les liquides en filières directe (dont j'ai donné une liste exhaustive) il seront injecté a petit débit qq, litres ou dizaines de litres par heure dans le grand four.
Un centre de traitement, a la différence d'autres installations incinérant des déchets (cimenteries), est soumis a des exigences administratives très couteuses. Des analyseurs EN LIGNE enregistrent 24/24h les concentrations en Chlore (>>HCl),Dioxyde de soufre, oxydes d'azote, monoxyde carbones, oxygène (oxygène restant aprés combustion pour mesure la qualité globale de l'incinération), l'opacité de fumées. Les enrgistrements sont tenus a la disposition des contrôleurs officiels.
A la fin du traitement par incinération il y a du machefer, de la ferraille, des résidus de filtration. La ferraille est recyclée. Les autres déchets sont expédiés en Centre d'Enfouissement technique.

TRAITEMENT PHYSICO CHIMIQUE
Il concerne tous les déchets minéraux.Dans la pratique il y a souvent des tensio-actifs non ioniques pour favoriser le mouillage. Ils ne seront pas retenus dans le traitment (hélas!) Les objectifs sont de neutraliser les oxydants avec les réducteurs, les acides avec les bases, précipiter un maximum de métaux. Curieusement il y a toujours un déficit en déchets alcalins et on ajoute de la chaux éteinte pour terminer: cela permet de précipiter une grande part des sulfates et la presque totalité des fluorures. Il y a une filière dédiée aux cyanures qui sont oxydés a l'eau de javel sous un strict controle du ph pour éviter la formation de Chlorure de cyanogène (gaz encore plus toxique que le cyanogène!) Remarque l'eau oxygénée convient aussi.
L'installation comporte des réacteurs avec une agitation vigoureuse,une ventilation avec lavage des gaz ((surtout pour les vapeurs nitreuses) et un filtre pour les boues produites. Le filtrat contient les sels de sodium, potassium, calcium (chlorure) il est toujours trop alcalin parce qu'il a fallu précipiter le maximum d'hydroxydes. on contrôle le filtrat pour chercher s'il n'y a pas eu des métaux complexés par de l'ammoniaque (surtout, la présence d'autres complexants reste possible. D'autres paramètres sont analysés (Cr VI, Cyanure, matières organique). Les boues de filtration sont évacuées en centre d'enfouissement technique ( a des centaines de kilomètres parce qu'ils sont très rares. Le filtrat est rejeté dans le milieu naturel: la proximité d'un fleuve est bienvenue. Cela peut surprendre mais il n'y a pas vraiment d'autre possibilité. Nous avions envisage la déshydratation mais ça coutait trop cher et l'administration ne le demande pas.
Les produits minéraux isolé lors du tri sont, comme pour l'incinèration, ajoutés a des stockage qui contiennent la même chose ou vidé dans le réacteur a faible débit.
Le réacteur dispose d'une sorte de cabine avec un caillebotis en polyester fibre de verre au dessus du liquide pour verser les solides cristallisés la plupart du temps. Trop souvent agglomérés en blocs qu'il faut casser par tous les moyens, souvent, en désespoir de cause, les blocs de moins de 10 kg sont jetés dedans par une autre ouverture. Le tout est en dépression avec une trés puissante aspiration et une tour de lavage en proportion.
Voila les traitements appliqués aux déchets.
Je n'aborde pas la question du recyclage parce que les produits que nous recevions étaient destinés a la destruction.
Le Recyclage est une activité différente. Ce n'est pas parce qu'un recyclage est possible qu'il est rentable: on s'en rend compte a chaque fois qu'il faut subventionner une filière de recyclage.
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

brusicor02
Messages : 499
Inscription : 09 Fév 2012, 18:09
Niveau d'étude / Domaine : M2 Chimie - magistère PCM d'Orsay
Localisation : Paris, FRANCE
Remarque : Ancien pseudonyme : RuBisCO
Contact :

Re: Trier les déchets chimiques

Messagepar brusicor02 » 29 Déc 2017, 17:17

Merci pour toutes ces réponses ecolami !
♫ Because you know all about that base, 'bout that base, no acid ! ♫

alexchimiste
Messages : 848
Inscription : 04 Avr 2011, 09:48
Niveau d'étude / Domaine : Bac+2 / DUT chimie
Localisation : Strasbourg

Re: Trier les déchets chimiques

Messagepar alexchimiste » 01 Jan 2018, 14:04

Donc en résumé, si je comprends bien, si on ne met pas en place de séparation par nature de déchets (acides/bases, organiques halogénés/non halogénées, oxydants/réducteurs) et qu'on verse tout dans les mêmes bidons, qui sont par exemples étiquetés UN1992, tout est cramé, indifféremment, c'est bien ça?

Parce que là ou je bosse, c'est SUEZ qui est prestataire déchets, et on à jusqu'à 10 types de déchets différents (acides organiques, acides minéraux, bases organiques, bases minérales, liquides toxiques, organiques halogénés neutres, organiques non halogénés neutres, résidus solides, solides toxiques, OPCT). Pour ce qui est des effluents liquides, ça devient ingérable si on devait opérer une réelle séparation entre chaque type (7 différents quand même !). Alors vu que dans mon service on produit environ 65% de déchets organiques, dont au moins 30% sont halogénés, et que tout ce qui est aqueux c'est surtout des solutions de lavage type NaOH, NaHCO3, HCl, etc... à 1M ou 10% en masse, et qu'on n'a pas réellement d'effluents très réducteurs ou très oxydants (jamais d'acide nitrique ou perchlorique, jamais d'eau oxygénée), pas davantage de métaux lourds... Je n'opère pas de séparation entre les différents déchets, je combine tout en veillant à ce que les éventuels dégagements gazeux se fassent de manière contrôlée, et j'envoie tout à la destruction en tant que déchet organique halogéné neutre.

Est ce une bonne démarche?

ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2293
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Re: Trier les déchets chimiques

Messagepar ecolami » 02 Jan 2018, 15:04

Bonjour,
Je trouve que la liste de tri demandée par SUEZ (SITA?) est exagérée. S'il était possible de séparer vraiment les déchets non halogéné (et sans soufre ni phosphore combiné) il y aurait alors une catégorie non halogéné aqueux qui couterait moins cher. (remarque les déchets IODES posent des problèmes parce que l'iode est mal retenu lors du traitement des fumées >>fumées rose!) Encore faut-il vérifier au niveau des tarifs pratiqués (forfait ou non)

Sinon le mélange des déchets divers effectué en veillant a l'absence de réactions intempestive est une bonne solution. Pour les déchets stockés en exterieur ce qui pose souvent des problèmes sont les oxydations qui peuvent mettre longtemps a se déclencher ou qui se feront à partir d'une certaine température (faire attention aux saisons en été il y a des réactions qui se feront et pas en hiver!!!). Le problème des saisons est ennuyeux parce qu'il change la nature du risque.
Il faut penser aussi qu'en cas de réaction avec échauffement et libération de gaz la taille du récipient est tres importante: Plus le volume est grand, plus la température AU CENTRE du liquide sera grande et donc la réaction plus violente. En effet il faut comprendre qu'une partie de la chaleur dégagée en chaque point du liquide converge vers le centre et y occasionne une surélévation de température qui peut aller jusqu'à
+ l'inflammation (cas des déchets solides secs)
+ la vaporisation pour les liquides.

En centre de traitement nous avons eu aussi des problèmes avec des conteneurs qui avaient été récemment remplis chez le client par des personnes n'ayant pas les connaissances suffisantes pour comprendre l'incompatibilité des mélanges. Ces conteneurs entraient en réaction violente quelques heures voir quelque jours plus tard a la faveur d'une modeste augmentation de la température ambiante. Dans certains cas il y avait un véritable Geyser projetant du liquide a 5 ou 6 m de haut au travers de l'ouverture du conteneur. Il valait mieux que le couvercle ne soit pas trop sérré lors de son expulsion! Il n'est jamais arrivé que le couvercle réssite a la surpression ET que le récipient se perce. C'est alors que les aires de stockage avec RETENTION se montraient bien utiles! Par contre pour les dégagements spectaculaires de vapeurs nitreuses on ne pouvait pas grand chose.
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

alexchimiste
Messages : 848
Inscription : 04 Avr 2011, 09:48
Niveau d'étude / Domaine : Bac+2 / DUT chimie
Localisation : Strasbourg

Re: Trier les déchets chimiques

Messagepar alexchimiste » 02 Jan 2018, 16:38

En général les déchets restent maximum 10 jours dans mon service, à température ambiante, 15-20°C, et passent encore une fois maximum 1 semaine dans le local de stockage extérieur, à température qui varie suivant les saisons... Y'a pas de problèmes en général...


Revenir vers « Forum de chimie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité