Page 1 sur 1

Fluorophore - Chimiluminescence

Publié : 07 Mai 2018, 20:30
par EmBt
Bonjour,

J'étudie les facteurs d'influence du phénomène de chimiluminescence tels que l'influence du fluorophore sur la durée de luminescence.

J'ai lu sur cet article Réactions chimioluminescentes pour l'expérience 6 avec le chlorure d'oxalyle que la nature du colorant influençait la durée moyenne de la réaction.

En effet, il est inscrit qu'avec du 9,10-diphénylanthracène la durée moyenne est de 3min alors qu'avec la rhodamine 6G elle est de 30s. Comment expliquer cette différence ?

Après plusieurs heures de recherches, si la molécule excitée (ici le fluorophore) est hautement conjuguée ou si elle possède de nombreux cycles aromatiques, alors cela limitera le nombre de liberté vibrationnelle et rotationnelle. Ceci impliquerait une augmentation de la probabilité que la différence d'énergie entre l'état excité et l'état fondamental soit grande. Et à son tour, cela impliquerait une prédominance de la fluorescence (par rapport à la désactivation non radiative)

______________________________ __
Texte original en anglais:
"Among other factors, the quantum yield of fluorescence determines the intensity of lights emission in a CL. This, as well as the position in the spectrum occupied by the fluorescence band, is largely a function of the molecular structure. Fluorescence is most often observed in highly conjugated or aromatic organic molecules with rigid molecular skeletons. The less vibrational and rotational freedom that the molecules has, the greater is the probability that the energy gap between the lowest excited singlet state and the ground electronic state will be large, so that fluorescence will predominate over nonradiative deactivation and assure a high fluorescence efficiency."
______________________________ __

Je ne saurai dire si cela s'applique de la même façon aux fluorophores suivants.

Ainsi, on arrive à ma question:
Les structures du 9,10-diphénylanthracène et de la rhodamine ne sont pas réellement différentes (toutes les deux possède 4 cycles aromatiques). Alors, qu'est-ce-qui explique la différence de durée moyenne de luminescence et la différences de longueur d'onde d'émission ?

Merci beaucoup pour vos éventuelles futures réponses.

Re: Fluorophore - Chimiluminescence

Publié : 07 Mai 2018, 21:19
par darrigan
Bonsoir,

Quelle est la référence du texte en anglais que tu cites ?

Les explications de chimioluminescence sont très bien détaillées dans le livre Chemical demonstrations, volume 1, de Bassam Z. Shakhashiri (ISBN 0-299-08890-1). En particulier les pages 125-132. As-tu la possibilité d'accéder à ce livre ? (Sinon, dis-le moi.)

Re: Fluorophore - Chimiluminescence

Publié : 08 Mai 2018, 10:10
par EmBt
Bonjour,

La source du texte en anglais est la suivante:
https://www.hindawi.com/journals/isrn/2013/230858/

Je pense avoir compris le fonctionnement de la chimilumuninescence mais je trouve beaucoup moins d'articles sur ses facteurs d'influence (pH, fluorophore ...) qui proposent des explications concrètes et qui ne se limitent pas à l'observation.
Merci pour la suggestion, néanmoins je n'ai pas moyen d'y accéder.

Merci pour votre réponse

Re: Fluorophore - Chimiluminescence

Publié : 08 Mai 2018, 10:48
par darrigan
Dès que j'ai un moment je scanne quelques pages.

Re: Fluorophore - Chimiluminescence

Publié : 08 Mai 2018, 13:20
par EmBt
Merci beaucoup ! Ça me serait vraiment utile !