tours de main pour fabriquer les circuits imprimes

Pour tout ce qui traite des expériences de physique.
JPMoulin
Messages : 24
Inscription : 30 Sep 2016, 10:26
Niveau d'étude / Domaine : biologie théorique, mathématiques

tours de main pour fabriquer les circuits imprimes

Messagepar JPMoulin » 02 Jan 2018, 13:39

Re bonjour.

Je fais aussi le plus souvent des montages en un seul exemplaire, j'ai un peu tout essaye et le choix dépend plus de la mode ou de l'humeur du moment.

J'ai fait du wrapping pour réaliser des interfaces RS232 permettant a un des programmes écrits en Le_Lisp des echanges avec l'extérieur.

il y a aussi comme tu le fait si bien la technique des circuits a trous etames, je ne connais pas "les fils de transfos autosoudables" qu'est ce que tu entends par la ?
pour moi les fils de transformateurs sont recouverts d'un couche de vernis remarquablement résistante et je ne vois pas comment cela peut être auto soudable. Je serai très intéresse par ta réponse.

enfin les plaques de cuivre simple et double face gravées avec leurs multiples méthodes de gravure que je prefere car j'aime bien qu'un montage soit propre
quand je veux aller vite et pour un tout petit montage par exemple générateur de courant (LM317 + une résistance) j'enlève le cuivre avec une toute petite perceuse avec une minuscule fraise et je soude les composant dessus.

Je n'ai jamais utilise de crayon feutre marqueur pour dessiner les parties a protéger.
Connais tu la méthode de gravure des circuits avec HCl et H2O2 ?
Il y avait un article d'elector qui remonte a une dizaine d'année faisant le tour des méthodes de soustraction a l'attaque par FeCl3 et l'attaque proprement dite. Cette méthode va très vite et me parait bien plus propre que la méthode au FeCl3, je ne l'utilise pas par habitude mais cette méthode me parait être plus avantageuse (hormis les vapeurs de HCl)

Actuellement la mode est aux breadboards trucs sans soudure qui permettent de faire marcher un arduino sans soudure.
Je réserve les breadboards aux montages récalcitrants pour faire des essais rapides sans avoir a dessouder et a ressouder pour comprendre ce qui ne va pas dans le montage.

Les générations actuelles semblent répugner a souder et en fait se détachent de l'électronique alors qu'on trouve un circuit intègre pour chaque fonction; a mon sens, il y a plein de raisons a cela, bien longues a énumérer.

l'attrait pour l'informatique et les micro contrôleurs
l'électronique actuelle est minuscule, non humaine faite par des robots -> pour changer un condensateur bombe sur une carte mere qui est un circuit imprime multicouche, il faut l'arracher, si on essaye de le dessouder, on fiche en l'air la carte mere.

Il y a non loin du bled ou j'habite une réunion annuelle d'amateurs de l'électronique tous les ans au mois de mars et je suis effare et triste quand je constate que la moyenne d'âge des gens qui fréquentent cette réunion ont en moyenne 70 ans et par ailleurs sont généralement obèses parceque sédentaires, on pourrait leur conseiller de faire un peu d'exercice si important pour l'espérance de vie a cet age.


Amities

HerveP
Messages : 14
Inscription : 21 Déc 2017, 10:31
Niveau d'étude / Domaine : Équivalent Bac F3 + études autodidactes
Localisation : Sainte-Marie (Île de la Réunion)
Contact :

Re: tours de main pour fabriquer les circuits imprimes

Messagepar HerveP » 02 Jan 2018, 15:22

— Pour ma méthode, je viens d'expérimenter une nouvelle procédure. Avec mon smartphone, je “tire le portrait” de la plaquette débarrassée des pistes :
Circuit d'origine.jpg

— Je l'enregistre dans The GIMP, la redresse quelque peu avec l'outil “perspective” et je place un calque dessus pour dessiner les pastilles :
Pastilles.jpg

— Ensuite, pour mieux voir ce que je fais, j'ajoute un calque blanc en fond d'image et je masque le calque du circuit :
Pastilles-fond blanc.jpg

— Suite —>
Dernière édition par HerveP le 02 Jan 2018, 15:44, édité 1 fois.

HerveP
Messages : 14
Inscription : 21 Déc 2017, 10:31
Niveau d'étude / Domaine : Équivalent Bac F3 + études autodidactes
Localisation : Sainte-Marie (Île de la Réunion)
Contact :

Re: tours de main pour fabriquer les circuits imprimes

Messagepar HerveP » 02 Jan 2018, 15:42

— —> Suite :
— Une fois ajoutés d'autres calques (pistes, composants et texte), je dessine sur chacun de ces calques les composants, les pistes et j'écris les valeurs :
Circuit routé.jpg

— Voici le vrai circuit avec, en surimpression, les pistes à router avec le fil autosoudable, les composants et les valeurs :
Circuit-reel.jpg

— Le fil de transfo autosoudable est un fil émaillé dont le vernis se dissout dans la soudure ! Je crois que le fil à wrapper est aussi autosoudable ! Essaie avec un fer à souder bien chaud : le vernis devrait se dissoudre dans la soudure ! J'en récupère plein dans des transfos modernes, ce qui explique parfois leurs pannes, car ce vernis est moins résistant que l'autre !
— C'est aussi pourquoi, quand il m'arrive de rebobiner un transfo, je le fais à spires jointives en intercalant entre chaque couche du scotch d'emballage, qui a l'avantage d'être très fin ! 600 spires à la main ne me font pas peur ! Parfois, c'est plus de 1000 spires qu'il faut se “coltiner” ! Le bobinage obtenu est presque indestructible car la tension entre couches est relativement faible. De plus, le scotch fin renforce l'isolement.
— J'espère avoir éclairci les choses ! Cordialement.

JPMoulin
Messages : 24
Inscription : 30 Sep 2016, 10:26
Niveau d'étude / Domaine : biologie théorique, mathématiques

Re: tours de main pour fabriquer les circuits imprimes

Messagepar JPMoulin » 02 Jan 2018, 18:50

bonsoir.

Je ne savais pas que le fil emaille qui se soude existait. Comment as tu eu cette information ? ce serait interessant de savoir.

Je viens de ressortir mon matériel de wrapping et j'ai essaye de souder deux fils ensemble (sans denuder naturellement), ça marche tout a fait ; l'idee de sortir le fer a souder quand on wrappe ne m'avait jamais effleuré.

Il n'y a presque plus de journaux d'électronique et par ailleurs il y a (selon mon avis seulement) une très large domination par Elektor et on y trouve très difficilement des articles ou il n'y a pas de micro contrôleurs ; on est très très loin des tours de main et de leur transmission.
On trouve encore de la transmission de savoir faire sur les forums et certains sites de radio amateurs.

Peux tu aussi STP indiquer comment on distingue un transfo moderne d'un ancien transfo. La question est peut être bête. Je présume que je vais trouver un transfo moderne dans une petite alimentation qu'on met sur la prise a condition qu'elle ne soit pas a découpage comme on voit presque tout le temps maintenant.

Peux tu donner une idée de montage ou tu bobine toi meme un transfo ?

Ton idee de la photographie pour résoudre le pb du recto verso des circuits imprimes me parait aussi très très intéressante.
Pour ceux qui ne pratiquent pas -> quand on conçoit un circuit imprime, il faut penser le circuit par rapport a la face composants alors que la gravure du circuit se fait sur le cote soudure.
Je resoud tant bien que mal ce problème en placent avant gravure des pistes en mettant les composant (cote composants) et en faisant des trous de leur implantation, ensuite de quoi je retourne et dessine avec un criterium 2mm les futures pistes (qui seront ensuite recouvertes de vernis a ongle).
Quand c'est très complique je dessine sur un calque l'implantation vue du dessus et je dessine les pistes (vue du dessous) avec le çalque retourne ; cette méthode est laborieuse par rapport a celle que tu préconise.

As tu pense a mettre a la disposition des autres amateurs ces tours de mains vraiment intéressants ?

Il se peut que cela soit déjà connu voire meme très connu et dans ce cas ma question serait assez bête, sinon vraiment fais le connaitre a ceux qui pratiquent encore l'électronique.


Amities

HerveP
Messages : 14
Inscription : 21 Déc 2017, 10:31
Niveau d'étude / Domaine : Équivalent Bac F3 + études autodidactes
Localisation : Sainte-Marie (Île de la Réunion)
Contact :

Re: tours de main pour fabriquer les circuits imprimes

Messagepar HerveP » 02 Jan 2018, 20:07

JPMoulin a écrit :Je ne savais pas que le fil emaille qui se soude existait. Comment as tu eu cette information ? ce serait interessant de savoir.

— Ben… je ne me rappelle plus trop, vu qu'il y a plusieurs années que ça dure ! Peut-être dans un Elektor “circuits de vacances”, presque les seuls que j'achète !
— Si, “par hasard”, tu démontes pour récup' pièces une alimentation ATX d'ordinateur, vérifie pour le fil de plus d'1 mm des selfs de lissage : il est aussi autosoudable, surtout le fil rouge de la self en mode commun à 4 bobinages (+12V, +5V, -12V et -5V) !
— Si ça t'intresse, je suis aussi inscrit sur le forum de Radiofil, où tu pourras trouver “pleindastus” et même la description complète d'un banc de tests de composants, logé dans des boîtiers de “flexettes” Apple, que Radioman33 a eu la gentillesse de faire paraître sur son propre site !
Peux tu aussi STP indiquer comment on distingue un transfo moderne d'un ancien transfo ?

— En général, les anciens transfos ont plusieurs prises au primaire alors que les transfos modernes n'en ont pas : les fils sont soudés directement dans la bobine primaire. De plus, certains ont les tôles soudées (surtout ceux de chaînes Hi-Fi) et, pour les démonter, il te faut pratiquer un trait de scie pas trop profond (1mm) dans une des soudures : j'en ai démonté plusieurs ainsi ! Leurs tôles sont vernies (une fine couche de vernis transparent sur une des faces) alors que les tôles des anciens transfos sont oxydées à chaud (teinte parfois bleutée). Les anciens transfos ont presque toujours les tôles imbriquées une par une, alors que les transfos modernes ont souvent les “E” d'un côté et les “I” de l'autre et assemblées par soudure ! Seuls les petits transfos modernes sont encore assemblés à l'ancienne, avec les tôles imbriquées une par une !
— Il y a aussi les transfos à circuit en double C ! Les tôles sont enroulées sur une forme rectangulaire et collées entre elles par une imprégnation de vernis diélectrique. Ce sont souvent des tôles à grain orienté. Ces transfos, assez rares, ont un très bon rendement.
Peux tu donner une idée de montage ou tu bobine toi meme un transfo ?

— Ici, c'est une petite self qui provient d'un filtre de haut-parleur que j'ai rebobiné avec, comme “bobineuse”, le bras gauche d'une ancienne visionneuse pour montage de films Super-8 :
20161213_111151.jpg

— Le fil provient de la partie verticale de déflecteurs de tubes TV (qui est aussi autosoudable !) ! Au stade de la photo, j'en étais à la 4ème ou 5ème couche !
quand on conçoit un circuit imprime, il faut penser le circuit par rapport a la face composants alors que la gravure du circuit se fait sur le cote soudure.

— J'utilise le logiciel TCI, qui permet de router “à la main”, comme sur une feuille de papier, à ceci près qu'on peut corriger indéfiniment ! Et lui, il travaille sur la face composants, la face cuivre étant vue par transparence. Mais pour la gravure, c'est “nickel” : en effet, quand on imprime et qu'on applique le typon sur le cuivre pour l'insoler, c'est l'encre qui est contre le cuivre, pas séparée par l'épaisseur du papier ! Ça pourrait même servir pour faire des circuits imprimés par transfert de toner d'une imprimante laser ! Par contre, pour la deuxième face, il faut retourner le typon en miroir avant de l'imprimer, si on fait du double-face !
— Ah ! Une petite capture d'écran, corrigée dans GIMP (remplacement du noir par le blanc et ensuite, du jaune par du noir) :
13.jpg

— C'est un testeur ESR, pour mesurer la résistance série d'un condensateur électrochimique !
As tu pense a mettre a la disposition des autres amateurs ces tours de mains vraiment intéressants ?

— Sur le forum de Radiofil, oui ! J'y attends ta visite “un de ces quatre” !
— Cordialement !

JPMoulin
Messages : 24
Inscription : 30 Sep 2016, 10:26
Niveau d'étude / Domaine : biologie théorique, mathématiques

Re: tours de main pour fabriquer les circuits imprimes

Messagepar JPMoulin » 09 Jan 2018, 00:32

Cher HerveP

Je vais de temps en temps sur radiofil, j'ai meme eu un temps ma carte d'adhérent. On y trouve en effet énormément de trucs notamment des schémas.
C'est sur leur forum que j'ai pris connaissance d'un truc époustouflant : une radio simulee par processeur a je ne sais combien de canaux (je crois 400 utilisateurs simultanés) qu'on peut manoeuvrer de son Mac (pour moi), je m'étais achèté des récepteurs de trafic très elabores, notamment les fameux fameux racal6790GM et un stabilidyne et avec ce maudit scanner toute bandes (ça commence a 10 ou 20 hertzs), c'est ecoeurant, je peux vendre mes récepteurs de trafic. On règle tout, le type de modulation, la bande passante etc etc ...

voila le lien si tu ne connais pas http://websdr.ewi.utwente.nl:8901


Merci de toutes ces précisions.

Amities.

J-P Moulin

PS : J'espere que notre maitre du forum ne va pas trouver qu'on s'éloigne trop des sujets habituels. De plus c'est de la technique et non de la physique ; cela dit j'invite les scientifiques en herbe et les moins jeunes qui fréquentent le forum science amusante a passer ne serait ce qu'un quart d'heure a jouer avec ce récepteur de trafic et a écouter les ondes courtes petites ondes, grandes ondes et ondes ultra longues, il y a plein plein d'émission en Francais et on est très très loin de ce qu'on entends habituellement, on peut meme faire sortir les signaux sur un décodeur de teletype (un logiciel) ou un décodeur de morse (toujours logiciel) et recevoir des tas d'émissions venant du monde entier. La plupart des pays émettent en Francais et aux heure d'écoute des Francais car ces pays veulent montrer leur façon de penser aux Africains francophones.

darrigan
Administrateur
Administrateur
Messages : 2249
Inscription : 16 Mars 2011, 15:48
Niveau d'étude / Domaine : Docteur en chimie physique
Localisation : Pau (64), France
Contact :

Re: tours de main pour fabriquer les circuits imprimes

Messagepar darrigan » 09 Jan 2018, 18:56

JPMoulin a écrit :PS : J'espere que notre maitre du forum ne va pas trouver qu'on s'éloigne trop des sujets habituels.

Pas du tout, c'est très intéressant comme échanges sur votre savoir-faire de circuits imprimés. :+1:
Aide-toi et le forum t'aidera ! Image

HerveP
Messages : 14
Inscription : 21 Déc 2017, 10:31
Niveau d'étude / Domaine : Équivalent Bac F3 + études autodidactes
Localisation : Sainte-Marie (Île de la Réunion)
Contact :

Re: tours de main pour fabriquer les circuits imprimes

Messagepar HerveP » 21 Jan 2018, 09:22

— Rebonjour.
— Voici un montage que j'ai réalisé avec ma technique et qui fonctionne “nickel” ! Il s'agit d'un variateur pour moteurs à courant continu. D'abord le schéma, réalisé avec “mon” GIMP préféré :
324pwm-v2-layout_1x_x3.jpg
Schéma du variateur.

IMG_20180121_111917.jpg
Vu côté composants.

IMG_20180121_111850.jpg
Vu côté “pistes”.

— Voilà le résultat de cette technique, en plus avec les couleurs de fils respectant la polarité. Le circuit utilisé ici est un LM2902, équivalent au LM324, même broche à broche !
— Cordialement !

JPMoulin
Messages : 24
Inscription : 30 Sep 2016, 10:26
Niveau d'étude / Domaine : biologie théorique, mathématiques

Re: tours de main pour fabriquer les circuits imprimes

Messagepar JPMoulin » 22 Jan 2018, 12:50

Cher HerveP

Il me semble que tu devrais faire connaitre cette méthode de fabrication de montage (récupération de plaque a trous + fils qui s'auto soudent) par une méthode a large propagation comme you tube ou toute autre méthode de ce genre.

Je m'intéresse beaucoup moins a l'électronique amateur depuis pas mal de temps et donc je ne suis plus très au courant de nouvelles méthodes ; auparavant, il y avait une pléthore de journaux pour amateurs maintenant il n'y a presque plus rien, hormis Elektor qui fait des montages vraiment compliques (radio pratique faisait des montages que je comprenais d'un coup d'oeuil en général, avec Elektor en général c'est le contraire, je ne comprends pas trop voire pas du tout) et de plus en plus axés sur les micro contrôleurs pour ne pas dire presque exclusivement.
Donc peut être ta méthode est connue mais je ne la connaissais pas car je ne me tiens plus guère au courant.

Donc mise a part cette restriction, je crois que cela vaudrait le coup que tu diffuse cette méthode, pratique car on ne dénude pas les fils et et très peu couteuse.

Amicalement

J-P Moulin

HerveP
Messages : 14
Inscription : 21 Déc 2017, 10:31
Niveau d'étude / Domaine : Équivalent Bac F3 + études autodidactes
Localisation : Sainte-Marie (Île de la Réunion)
Contact :

Re: tours de main pour fabriquer les circuits imprimes

Messagepar HerveP » 25 Jan 2018, 15:17

— Bien sûr, cette méthode est partie de récupération de vieux circuits imprimés de vieux ordinateurs ou de vieilles imprimantes. Mais on peut acheter des plaques qui ne comportent que des trous, métallisés ou non, au pas de 2,54mm (ici, par exemple !). Avec ça, on organise son circuit sur le coin de la plaquette et on “route” avec le fil à wrapper autosoudable !
— Ici, je me comporte en “vrai” circuit imprimé, en évitant de croiser des fils, mais on peut en faire un “chevelu” ou une “perruque” si le circuit est en basse tension (12/24V). Au-delà, il vaut mieux “router” comme un vrai, en respectant une distance de 6mm entre deux phases secteur, si on veut y mettre du 220V !
— Pour ce qui est de partager, c'est déjà fait, mais peu de monde accepte de travailler ainsi !
— Cordialement !

chatelot16
Messages : 329
Inscription : 12 Déc 2011, 06:04
Niveau d'étude / Domaine : ingenieur

Re: tours de main pour fabriquer les circuits imprimes

Messagepar chatelot16 » 12 Fév 2018, 01:27

il y a differente qualité de fils pour bobinage : les plus haute qualité pour une bonne resistance thermique ne sont pas soudable ... heureusement il existe des qualité plus moyenne bien soudable

j'ai deja fait une multitude de prototype entierement cablé en fil emaillé ... ma methode etait de cabler dans l'ordre ou je peux verifier le fonctionnement ... verifier chaque etage au fur et a mesure qu'il est cablé ... car le probleme avec cette methode c'est que si je cable tout et que ça ne marche pas je ne m'y retrouve plus

il faut que je fasse des photo d'un prototype d'oscilloscope a memoire qui m'a servi il y a quelques dizaine d'année ... un tas de fils emaillé impressionnant

et il sera encore plus impressionnant de le remettre en service : une methode d'affichage sur oscilloscope ordinaire très efficace pour visualiser des enregistrement très long


Revenir vers « Forum de physique »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron