gaz monoatomique

Pour tout ce qui traite des expériences de chimie.
Sarah97
Messages : 3
Inscription : 15 Mai 2018, 15:47
Niveau d'étude / Domaine : 1ère année en génie des matériaux

gaz monoatomique

Messagepar Sarah97 » 15 Mai 2018, 16:17

Bonjour a tous , j'aimerai poser une question dont la réponse est évidente pour la plus part mais qui me semble toutefois ambigu , quand on parle de gaz monoatomique est ce que le préfixe mono réfère a l'unicité du types d'atomes constituants du gaz ou bien est ce que cela veut dire qu'on a un seul atome (ce qui me semble étre aberrant) ? par exemple est ce que le O2 est un gaz monoatomique ? et si c'est oui cela confirmerai la 1ère hypothèse et dans ce cas peut on dire que le CO2 est un gaz diatomique? merci de votre réponse.

darrigan
Administrateur
Administrateur
Messages : 2254
Inscription : 16 Mars 2011, 15:48
Niveau d'étude / Domaine : Docteur en chimie physique
Localisation : Pau (64), France
Contact :

Re: gaz monoatomique

Messagepar darrigan » 15 Mai 2018, 20:43

Bonjour,

Monoatomique signifie qu'il y a qu'un seul atome. O2 est diatomique, CO2 est triatomique.
Par contre on peut dire que O2 est un corps simple, et que CO2 est un corps composé (composé avec plusieurs éléments).
On utilise parfois les termes "homonucléaire" pour signifier qu'il n'y a qu'un seul type d'élément (par exemple O3 est une molecule triatomique homonucléaire), et "hétéronucléaire" pour dire que la molécule est constituée par des éléments différents (HCl est une molécule diatomique hétéronucléaire).
Voilà pour les précisions de vocabulaire.

Des exemples de gaz monoatomiques : les gaz nobles (inertes ou rares). He, Ne, Ar, Kr, Xe, Rn, ne forment pas de liaison covalente avec d'autres élements (ou alors de très rares molécules existent à base de Xe et Kr, fabriquées en laboratoire et peu stables), ni avec eux-mêmes. En phase gaz, il restent donc sous forme d'atomes isolés.

:salut:
Aide-toi et le forum t'aidera ! Image

Sarah97
Messages : 3
Inscription : 15 Mai 2018, 15:47
Niveau d'étude / Domaine : 1ère année en génie des matériaux

Re: gaz monoatomique

Messagepar Sarah97 » 15 Mai 2018, 22:33

Merci beaucoup de votre réponse , mais il se trouve qu'en cherchant j'ai trouvé que par définition " Un gaz monoatomique est un gaz dont les constituants sont des atomes isolés " ce qui laisse penser qu'on a plus d'un atome mais qui sont bien évidement de méme type ,donc d'aprés moi quand on a par exemple le gaz monoatomique He cela veut dire qu'on a plusieurs atomes faiblement liés et indépendants de He qui constituent ce gaz et pareil pour le gaz O2 qui est comme vous l'avez dit diatomique a la seul différence que dans ce cas l'entité de ce gaz est la molécule O2 (c'est a dire que c'est un gaz monomoléculaire si je puis dire), d'autant plus que d'aprés ma connaissance on ne peut parler de gaz si on a un seul atome ou une seule entité , voici par copier coller les informations que j'ai trouvé sur wikipedia :
Un gaz monoatomique est un gaz dont les constituants sont des atomes isolésa.
Dans un sens plus restreint, l'expression gaz monoatomique désigne un corps simple élémentaire à l'état gazeux monoatomique, c'est-à-dire un gaz dont les atomes, isolés, sont tous du même élément chimiqueb. Ils se répartissent en trois types :
les gaz nobles (groupe 18 du tableau périodique) : He, Ne, Ar, etc. Ces éléments sont gazeux et monoatomiques dans les conditions normales de température et de pression (CNTP), et ne se liquéfient qu'à très basse température ;
les non-métaux (H, C, N, P, O, S, Se) et les halogènes (F, Cl, Br, I) à très basse pression et très haute température. Dans les CNTP ces éléments sont à l'état solide (C, P, S, Se, I), liquide (Br) ou gazeux mais moléculaires (H2, N2, O2, Cl2, etc.) ;
les métalloïdes (B, Si, Ge, As, Sb, Te, As) et les métaux (tous les autres éléments). Dans les CNTP ces éléments sont presque tous à l'état solide. Quand ils se vaporisent (souvent seulement à très haute température), le gaz formé est d'emblée monoatomique.
Merci de bien vouloir me corriger si je me trompe.

darrigan
Administrateur
Administrateur
Messages : 2254
Inscription : 16 Mars 2011, 15:48
Niveau d'étude / Domaine : Docteur en chimie physique
Localisation : Pau (64), France
Contact :

Re: gaz monoatomique

Messagepar darrigan » 16 Mai 2018, 08:43

Sarah97 a écrit :Merci beaucoup de votre réponse , mais il se trouve qu'en cherchant j'ai trouvé que par définition " Un gaz monoatomique est un gaz dont les constituants sont des atomes isolés " ce qui laisse penser qu'on a plus d'un atome mais qui sont bien évidement de méme type ,donc d'aprés moi quand on a par exemple le gaz monoatomique He cela veut dire qu'on a plusieurs atomes faiblement liés et indépendants de He qui constituent ce gaz et pareil pour le gaz O2 qui est comme vous l'avez dit diatomique a la seul différence que dans ce cas l'entité de ce gaz est la molécule O2 (c'est a dire que c'est un gaz monomoléculaire si je puis dire), d'autant plus que d'aprés ma connaissance on ne peut parler de gaz si on a un seul atome ou une seule entité , voici par copier coller les informations que j'ai trouvé sur wikipedia :
Un gaz monoatomique est un gaz dont les constituants sont des atomes isolésa.
Dans un sens plus restreint, l'expression gaz monoatomique désigne un corps simple élémentaire à l'état gazeux monoatomique, c'est-à-dire un gaz dont les atomes, isolés, sont tous du même élément chimiqueb. Ils se répartissent en trois types :
les gaz nobles (groupe 18 du tableau périodique) : He, Ne, Ar, etc. Ces éléments sont gazeux et monoatomiques dans les conditions normales de température et de pression (CNTP), et ne se liquéfient qu'à très basse température ;

Oui, c'est exact et correspond bien à ce que j'ai expliqué avant.
Attention, quand vous dites que O2 est un "gaz monomoléculaire", c'est inexact, car il n'y a bien pas qu'une seule molécule dans un gaz ! Il y en a des milliards de milliards...

Sarah97 a écrit :les non-métaux (H, C, N, P, O, S, Se) et les halogènes (F, Cl, Br, I) à très basse pression et très haute température. Dans les CNTP ces éléments sont à l'état solide (C, P, S, Se, I), liquide (Br) ou gazeux mais moléculaires (H2, N2, O2, Cl2, etc.) ;
les métalloïdes (B, Si, Ge, As, Sb, Te, As) et les métaux (tous les autres éléments). Dans les CNTP ces éléments sont presque tous à l'état solide. Quand ils se vaporisent (souvent seulement à très haute température), le gaz formé est d'emblée monoatomique.

Effectivement, ces composés peuvent former des gaz monoatomiques lorsqu'ils sont chauffés à très haute température (on entend par là plus que 2000 ou 3000 °C...) et sous faible pression. La haute température fait que le liaisons covalentes se rompent, sous l'effet de l'agitation thermique, et la faible pression fait que les atomes isolés ainsi formés ont très peu de chance de se rencontrer dans la phase gazeuse.
Aide-toi et le forum t'aidera ! Image

Sarah97
Messages : 3
Inscription : 15 Mai 2018, 15:47
Niveau d'étude / Domaine : 1ère année en génie des matériaux

Re: gaz monoatomique

Messagepar Sarah97 » 16 Mai 2018, 13:40

Merci de m'avoir éclairer je vous en suis reconnaissante.


Revenir vers « Forum de chimie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité