Purification de l'alcool à brûler

Pour tout ce qui traite des expériences de chimie.
guisha
Messages : 1
Inscription : 30 Jan 2014, 11:52
Niveau d'étude / Domaine : Bac

Purification de l'alcool à brûler

Messagepar guisha » 30 Jan 2014, 12:03

Bonjour à toutes et à tous,

Je suis nouveau sur ce forum je vais donc me présenter brièvement, je m'appelle Guillaume, j'ai 29 ans, j'habite dans l'Isère, j'ai un enfant de 18 mois, je suis séparé de sa maman. Voilà pour m présentation, je vais passer à ma question :

Je voudrais savoir comment peux t-on purifier de l'alcool à brûler en éthanol pur.
Je sais que dans l'alcool à brûler on y trouve du méthanol, si je ne me trompe pas 4 à 5%.
Est-ce-que la distillation suffit à purifier l'alcool à brûler en éthanol ?

Je pense que le premier distillat sera le méthanol si je ne me trompe pas.

Pouvez vous m'éclairer ?
Merci à tous

darrigan
Administrateur
Administrateur
Messages : 2417
Inscription : 16 Mars 2011, 15:48
Niveau d'étude / Domaine : Docteur en chimie physique
Localisation : Pau (64), France
Contact :

Re: Purification de l'alcool à brûler

Messagepar darrigan » 30 Jan 2014, 12:33

Bonjour et bienvenue ! :mrblue:

L'alcool à brûler est un mélange grossier, éthanol, méthanol, mais aussi d'autres traces d'alcools, et parfois les fabricants y rajoutent de quoi le parfumer ou le dénaturer encore plus (odeurs de citron, etc.).

Par distillation, tu peux séparer le méthanol (fraction la plus volatile), mais ce sera plus difficile de séparer le reste, surtout si ce sont des parfums. Il faudrait y rajouter des traitement de filtration sur charbon actif par exemple… ou des extractions liquide-liquide avec un autre solvant non miscible, avant la distillation.

En tous les cas, si c'est pour obtenir un éthanol "buvable", je te déconseille, non seulement parce que tu ne seras pas sûr qu'il est assez pur pour le boire (à moins de disposer d'appareillages d'analyse), mais aussi parce que c'est interdit :mrblue:
Aide-toi et le forum t'aidera ! :mrblue:

Maurice
Contributeur d'Or 2013
Contributeur d'Or 2013
Messages : 921
Inscription : 22 Mars 2011, 20:47
Niveau d'étude / Domaine : Universitaire
Localisation : Lausanne, Suisse

Re: Purification de l'alcool à brûler

Messagepar Maurice » 30 Jan 2014, 12:56

L'alcool à brûler contient des substances qui sont presque impossibles à séparer de l'éthanol. Elles ont été choisies exprès, à cause de cette propriété, pour des raisons de salubrité publique. En effet l'éthanol industriel pur est un liquide très bon marché. S'il était en vente libre, l'ivrognerie serait générale, et c'était le cas au 19ème siècle. Mais l'Etat est intervenu en ajoutant à l'éthanol une ou des substances choisies pour être impossibles à séparer par distillation, la pyridine, le méthanol, le camphre, etc. Et ces adjonctions rendent l'alcool impropres à la consommation. Les boissons alcooliques ne contiennent pas ces adjuvants, mais sont beaucoup plus chères, ce qui a tendance à faire diminuer la consommation et les abus.

ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2461
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Re: Purification de l'alcool à brûler

Messagepar ecolami » 30 Jan 2014, 18:47

Bonjour,
Il est impossible de séparer par distillation le méthanol de l'éthanol.
Mais obtenir de l'alcool éthylique par distillation est possible en procédant a une simple fermentation alcoolique comme on sait le faire depuis la nuit des temps. Il faut de la levure de bière vivante (>voir en boulangerie) et de quoi la nourrir comme de la farine. Ensuite il faudra veiller aux bonnes conditions de fermentation parce que cette levure peut fonctionner différemment en présence d'air ou en son absence.
Toujours est-il qu'on doit se retrouver finalement avec quelque chose qui resemblera à de la bière (mais non aromatisé par du malt et du houblon) et qui titrera quelques degrés d'alcool. Il se trouve que la distillation de l'alcool se fait a plus basse température que celle de l'eau. Il n'est donc nécessaire de chauffer QUE pour chasser l'alcool et non pas evaporer la totalité. La distillation devra être soignée parce qu'il se forme une petite quantite d'alcools lourds en C4 et C5 (huile de fusel).
La nourriture pour la levure est principalement l'amidon donc il peut provenir de farine ou de fécules. L'emploi d'amidon seul ne permettra pas à la levure de se dévelloper (protéines et autres oligoéléments). on se retrouve ensuite avec une quantité plus ou moins importante de levure a valoriser.
Le jus de raisin est capable aussi de fermenter pour produire de l'alccol (on dit habituellement "du vin" ;-) )
La fermentation alcoolique produit au maximum 15° d'alcool: au delà l'alcool bloque la levure.
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

Klem
Messages : 82
Inscription : 05 Avr 2011, 13:17
Niveau d'étude / Domaine : Master Pro synthèse et analyse organique
Localisation : Bâle, CH

Re: Purification de l'alcool à brûler

Messagepar Klem » 31 Jan 2014, 16:41

Il me faut apporter un bémol à tout ça.

La seule chose que les leuvures transfoment en alcool ce sont les sucres et non pas l'amidon! C'est pour cela que pour fabriquer la bière il faut d'abord röaliser un brassage avec du malt contenant donc des amylases afin de transformer l'amidon en glucose, ce qui n'est pas le cas pour le vin car le sucre est déjà présent dans le jus.

Pour la distillation quoi que tu distille tant que cela contient de l'alcool à la sortie c'est illégal. Par contre tu as le droit de faire fermenter tout ce que tu veux, moi je fait ma propre bière en toute légalité! :-D
Klem (anciennement Mad-Chemist)

darrigan
Administrateur
Administrateur
Messages : 2417
Inscription : 16 Mars 2011, 15:48
Niveau d'étude / Domaine : Docteur en chimie physique
Localisation : Pau (64), France
Contact :

Re: Purification de l'alcool à brûler

Messagepar darrigan » 31 Jan 2014, 18:37

Ça dérive vers la fermentation !

Ecolami, si le méthanol ne peut pas être séparé de l'éthanol, comment expliques-tu que les bouilleurs de cru, retirent "la tête et la queue", c'est-à-dire la première fraction (contenant le méthanol, juste avant le palier à 78°C) et la dernière (contenant les alcool lourds, après le palier) ?
http://www.fairesagnole.eu/page1/page66/methanol.html
C'est une distillation délicate, mais pas impossible pour retirer la majorité de méthanol.

:salut:
Aide-toi et le forum t'aidera ! :mrblue:

ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2461
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Re: Purification de l'alcool à brûler

Messagepar ecolami » 03 Fév 2014, 10:54

Bonjour,
Effectivement il n'y a pas d'azétrope méthanol ethanol. Depuis toujours j'avais entendu dire que ce mélange n'était pas séparable par distillation.
Je pense que le moyen le plus simple d'obtenir de l'éthanol est la fermentation, et en tenant compte des observations de Klem il faut choisir le bon substrat.
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

Maurice
Contributeur d'Or 2013
Contributeur d'Or 2013
Messages : 921
Inscription : 22 Mars 2011, 20:47
Niveau d'étude / Domaine : Universitaire
Localisation : Lausanne, Suisse

Re: Purification de l'alcool à brûler

Messagepar Maurice » 05 Fév 2014, 22:28

Quand on pianote quelques instants sur Google, on finit par trouver un mémoire de Jeulin disant qu'on peut séparer le méthanol de l'éthanol par distillation fractionnée. Mais il faut une très bonne colonne de fractionnement, genre Vigreux.

alexchimiste
Messages : 845
Inscription : 04 Avr 2011, 09:48
Niveau d'étude / Domaine : DUT chimie
Localisation : Strasbourg

Re: Purification de l'alcool à brûler

Messagepar alexchimiste » 05 Fév 2014, 23:28

Maurice a écrit :Mais il faut une très bonne colonne de fractionnement, genre Vigreux.


Je suis désolé de te contredire Maurice, mais une colonne de Vigreux c'est le degré zéro (ou presque) sur l'échelle des pouvoirs séparateurs des colonnes de distillation... Avec une HEPT énorme, c'est le dispositif le moins efficace pour rectifier. Il vaut mieux employer des colonnes à anneaux de Raschig, ou à plateaux réels.

chatelot16
Messages : 329
Inscription : 12 Déc 2011, 06:04
Niveau d'étude / Domaine : ingenieur

Re: Purification de l'alcool à brûler

Messagepar chatelot16 » 06 Fév 2014, 01:50

darrigan a écrit :Ça dérive vers la fermentation !

Ecolami, si le méthanol ne peut pas être séparé de l'éthanol, comment expliques-tu que les bouilleurs de cru, retirent "la tête et la queue", c'est-à-dire la première fraction (contenant le méthanol, juste avant le palier à 78°C) et la dernière (contenant les alcool lourds, après le palier) ?
http://www.fairesagnole.eu/page1/page66/methanol.html
C'est une distillation délicate, mais pas impossible pour retirer la majorité de méthanol.

:salut:


separer la tête ce n'est pas pour le methanol : de toute façon le nombre de plateau theorique de l'alambic du bouilleur de cru n'est pas suffisant : c'est surtout pour separer d'autres produit beaucoup plus volatil que l'alcool que n'importe quel alambic separe facilement

et la queue c'est pour d'autres produit : alcool de mauvais gout

separer tout les composant de l'alcool a bruler n'est pas theoriquement completement impossible mais neccessiterait un grand nombre de distillation successive , ce qui consomerait tant d'energie que ça couterait plus cher que d'acheter du bon alcool : le but des produit denaturant de l'alcool est donc reussi : il n'y a aucune rentabilité possible a essayer de purifier de l'alcool a bruler

une super colone avec un grand nombre de plateau theorique n'est pas plus econome en energie que plusieurs distilation succesive : dans la colone il faut un certain reflux qui consome aussi de l'energie


Revenir vers « Forum de chimie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités