Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Pour tout ce qui traite des expériences de chimie.
Meyline
Messages : 9
Inscription : 31 Mars 2016, 11:22
Niveau d'étude / Domaine : DNAP (license art plastique)

Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar Meyline » 31 Mars 2016, 12:14

Bonjour, alors voilà, je suis nouvelle sur ce forum, je m'y suis inscrite en quête de conseils et de réponses à mes innombrables questions. Je précise que je suis complètement novice en physique/chimie, donc il faut limite me parler comme à une enfant :joie: Et que mon projet concerne la physique, la chimie et aussi la biologie :oui:

Cet été, je suis tombée par hasard sur un bijou qui fut un énorme coup de coeur: Une réelle feuille, ou il ne restait que les nervures,métallisée et solide. Mon chéri a rapidement conclu qu'il s'agissait certainement d’électrolyse. Déjà le principe a été difficile à intégrer pour moi. Depuis ce jour, l'idée me trotte dans la tête, je voulais réaliser ce genre de chose, c'est quelque chose qui me touche, qui me parle.. Je suis allée faire quelques recherches non fructueuses.. puis il y a 10 jours environ, je me suis décidée à aller jusqu'au bout, à trouver les solutions, à découvrir tous ces secrets, à aller jusqu'au bout. Depuis j'ai déjà pas mal avancé, je me suis faite aider, par des sculpteurs et d'innombrables recherches personnelles, j'ai l'impression de faire des pas de géants dans ce milieu inconnu.. mais c'est comme ci je parcourais 100km par jour (à pieds) dans une course pour se rendre au bout du monde :ange:

Je cherche donc à électrolyser des végétaux, dans le but d'en faire des réalisations artistiques, et pour le moment, surtout des bijoux.
Je précise que je travaille dans un appart de 30m2 (avec un balcon) dans des pots à confiture avec des piles 1.5v pour le moment (j'ai acheté une alimentation d'occase qui devrait arriver la semaine prochaine) de l'eau déminéralisée, du bicarbonate de soude... je n'ai pas encore de sulfate de cuivre, j'ai trouvé hier du sulfate de fer. J'ai de l'acétone et je n'ai pas d'acide sulfurique (ça je vous en reparlerais plus bas)

1 : L'obstacle que je pensais être le plus grand, mais qui était surtout celui qui m’empêchait d'aller plus loin, était: Comment rendre ma feuille conductrice et comment réussir à lui faire subir une électrolyse? C'est "bon" disons que ma feuille fait des bulles sous l'effet de l'électrolyse. Mais elle ne se métallise pas. Est-ce un problème de traitement de la feuille? De bain? Je ne sais pas. Si vous avez d'autres idées/solutions n'hésitez pas.


2: Le bain. Actuellement, j'ai un bocal avec de l'eau déminéralisée, du bicarbonate de soude, une anode en cuivre. J'ai mis une boucle d'oreille. La première fois ça n'a pas fonctionné, j'ai recommencé l'expérience avec la boucle traitée à l'acétone, et ce fut une réussite. Le cuivrage n'est "beau" (ca n'est pas brillant, on dirait un vieux cuivre mate mais au moins, j'ai réussi)
Dans un autre bocal j'ai: De l'eau déminéralisée, et 25% environ de sulfate de fer. Une anode de fer, et en cathode, ma feuille passée au préalable au graphite puis à l'acétone. Ca fait des bulles, mais ma feuille n'a pas l'air de prendre de la consistance ni de brillance...

Je ne sais pas si le bain de fer est une bonne idée :non: Je me juste dis que je pouvais essayer avec ça avant d'essayer avec le sulfate de fer.. et je me suis surtout dit, que si j'arrivais à obtenir ma feuille en fer, elle serait une bonne base solide pour ensuite recevoir une électrolyse de cuivrage. Est-ce une bonne idée?! Ou alors je dois arrêter ça dans l'immédiat?

Toujours au niveau du bain, je sais que je suis sensée ajouter 10% d'acide sulfurique. Or, ça me fait TRES peur :( :sgh07: J'aimerais savoir si cela est vraiment indispensable? Ou si je peux le remplacer par autre-chose (acide citrique?) Parce-que je ne me vois pas du tout manipuler ce genre de produit... Je n'ai pas envie de voir la couleur de mes os, je suis une miss catastrophe :mmm:


3: Quels sont les risques?


4: Si l’électrolyse de fer est une mauvaise idée, comment faire pour obtenir une feuille en métal solide? On m'a parlé de nickelage après l’électrolyse de cuivre, ce qui rendrait brillant et solide mais que ça n'était pas envisageable dans mon cas. Est-ce le cas? Si oui, y a t-il d'autres solutions? Comment rendre ma feuille brillante et solide en fin de course?

Voici un aperçu de mon objectif:
Image

Maurice
Contributeur d'Or 2013
Contributeur d'Or 2013
Messages : 854
Inscription : 22 Mars 2011, 20:47
Niveau d'étude / Domaine : Universitaire
Localisation : Lausanne, Suisse

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar Maurice » 31 Mars 2016, 18:59

J'ai l'impression qu'il s'agit de tout autre chose, Une feuille dont il ne rest4e que les nervures s'obtient facilement en posant une feuille ordinaire sur une feuille de papier elle-même posée sur une planche, en prenant une brosse, genre brosse à habits, et en tapotant longtemps avec la brosse sur la feuille. Les poils qui heurtent de front les parties molles de la feuille les détruisent et les propulsent sur le papier. Ce sont comme de très petits marteaux qui écrasent la feuille. Donc les cellules molles sont peu à peu détruites et emportées par le martèlement incessant de ces poils. Au bout d'un certain temps, et en changeant le papier de temps en temps, on obtient une feuille dont il ne reste que les nervures. C'est exactement l'image que tu présentes.

Jusque là c'est facile. Le problème est de métalliser la feuille que tu as obtenue. L'idée de faire une électrolyse n'est pas mauvaise, mais cela ne marchera jamais avec une solution de bicarbonate de soude d'abord. En effet le bicarbonate réagit avec toutes les solutions contenant des métaux (comme celle de sulfate de cuivre) et les transforme en dépôts insolubles, ce qui empêche toute électrolyse. Pour faire une électrolyse il faut une solution de sulfate ou de chlorure. Si maintenant tu utilises une solution de sulfate de cuivre, ou d'un autre composé d'un quelconque métal, tu parviendras peut-être à faire une électrolyse. Mais le dépôt de métal que tu obtiendras sera toujours pulvérulent, et n'adhérera que très mal sur un objet si mauvais conducteur que ta feuille, Pour faire un dépôt lisse et continu, il faut d'abord complexer le métal que tu veux électrolyser )et le meilleur complexer est le terrible cyanure, très très toxique), et ensuite utiliser ce qu'on appelle un brillanteur, dont il existe toutes sortes de recettes dans le monde des électrolyseurs. Ce n'est pas facile.

La solution la plus facile en pratique consiste à placer l'objet à métalliser dans une grande boîte dans laquelle on fait le vide, puis à y chauffer un métal qui se vaporise facilement comme l'aluminium ou le zinc, de chauffer ce métal jusqu'à ce qu'il fonde et se vaporise. la vapeur de métal va se condenser et se déposer sur les objets présents dans la boîte. Cela se fait couramment dans la pratique. Mais hélas ce n'est pas à la portée d'un amateur.

darrigan
Administrateur
Administrateur
Messages : 2342
Inscription : 16 Mars 2011, 15:48
Niveau d'étude / Domaine : Docteur en chimie physique
Localisation : Pau (64), France
Contact :

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar darrigan » 31 Mars 2016, 21:27

Bonsoir,

J'ai retrouvé la page d'où tu as tiré cette image :
http://fr.jardins-animes.com/idee-cadea ... 0_923.html

C'est vrai que c'est beau. Il y a peu d'explication sur ce site concernant le procédé (évidemment, ils ne vont pas dire exactement comment ils font…)

Le même principe se retrouve ici :
https://www.alittlemarket.com/pendentif ... 01956.html

Une recette ici, mais sans plus de détails :
http://dhost.info/siubhan/fleurnat/feuillesque.htm

Le bicarbonate sert apparemment à "squelettiser" une feuille plus rapidement.

Il est dit ceci :
On peut dorer une feuille squelettisée par électrolyse. La feuille est peinte avec une peinture à base de cuivre pour la rendre conductrice. Ensuite elle est immergée dans une solution électrolytique et la magie des charges positives / négatives de l'électricité, des dépôts métalliques sur la surface à base de cuivre fait son oeuvre. Ce processus se déroule sur une période de trois jours ou plus. La dorure peut être remplacée par une solution d'argent ou de cuivre.


Une fois que la feuille d'arbre est "squelettisée" et bien sèche, tu pourrais essayer d'appliquer au pinceau une peinture métallisée au cuivre du genre :
http://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits ... 1400894173
Ces peintures doivent contenir des petits pigments métalliques pour avoir cet aspect, et peut-être un peu conductrice de l'électricité une fois sèche.

Si le dépôt est bien conducteur, alors une électrolyse dans une solution d'un sel d'argent ou d'or pourrait conduire au résultat.

Voir cette expérience : Dorure d'une clé par électrolyse

Sinon, une autre idée : la feuille étant squelettisée et bien sèche, travailler à la feuille d'or et au pinceau fin. Si la feuille d'or adhère, alors poursuivre par électrolyse.

Quoi qu'il en soit, tu n'obtiendras rien avec un sel de fer. Et si tu veux un dépôt brillant, il te faudra ajouter un agent de brillance (comme l'a dit Maurice), et ceci est décrit dans le lien précédent sur la dorure.
Aide-toi et le forum t'aidera ! Image

Meyline
Messages : 9
Inscription : 31 Mars 2016, 11:22
Niveau d'étude / Domaine : DNAP (license art plastique)

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar Meyline » 01 Avr 2016, 18:52

Bonjour et tout d'abord merci beaucoup pour vos réponses l'intérêt porté à mon projet et le temps que vous m'accordez ;-)

J'avais fait des démarches envers ces vendeurs sur internet, je n'ai eus que pour unique réponse "nous ne partageons pas nos secrets" X-( J'ai tenté de faire plein de déductions via le peu d’informations qu'ils fournissent sur les sites, mais oui, vraiment rien de complet, rien qui ne permette d'avoir toutes les cartes en main pour la réalisation en tout cas :(


Alors pour ce qui est de la squelettisation de la feuille, en fait j'y suis déjà parvenu, bien que ce soit un peu laborieux. Je les fait bouillir dans du bicarbonate de soude, ce qui rend la pulpe molle. Je gratte ensuite délicatement pour la retirer. J’essaierais la méthode de la brosse, pourquoi pas! C'est tellement un jeu de patience et de délicatesse que je veux bien tenter d'autres techniques :oui: Il y a aussi la technique naturelle, c'est à dire la décomposition, ou il faut laisser tremper les feuilles dans de l'eau de pluie durant au moins 4 semaines :joie: 'looooonngg!
==> La page de l’Artisanat pour tous est exactement celle qui j'ai suivi :oui: Elle est super cette page.


Mais bon, j'aimerais réussir à réaliser cette métallisation même sur des feuilles sèches ou d'autres choses. C'est surtout ça qui m’intéresse.
Voici un autre exemple (moins délicat, pas brillant rien, mais qui m'interesse quand même, sur feuille séchée)
Image
Commencer donc pas rendre conducteur un objet qui ne l'est pas. Un professionnel en orfèvrerie m'a conseillé de recouvrir ma feuille de poudre de graphite ou de cuivre (technique qu'il utilise lui même mais non testée sur des végétaux), ou d'utiliser une laque conductrice (trouvée, laque d'argent, 79 euros :X) Je ne pense pas que la peinture couleur cuivre ou autre contienne du cuivre :/ (ça me parait trop simple, ça serait tellement génial, et surtout j'avais déjà cherché "peinture à base de cuivre" je n'ai pas eus de résultats concluants xD Lors de ce projet j'ai appris que les choses simples étaient souvent inefficaces, comme ci c'était chouette de compliquer la tache). Faudrait quand même que je me replonge dans cette recherche, trouver ça me retirerait une sacrée épine du pied.
Je pensais avoir réussi à surmonter ce premier obstacle et j'ai crié victoire trop vite :C J'avais colorié deux feuilles avec un crayon gris (donc à mine de graphite) et ça a été un échec (je me suis rendue compte que ça n'était pas la feuille qui faisait des bulles MAIS le fil de cuivre qui tenait la feuille dans le bain) :-/ Ça fonctionnera peut être mieux avec de la vrai poudre de graphite, car dans les mines de crayon il y a peut être un mélange avec du graphite et autre-chose qui fait échouer le truc :-/
Après y a la question, dégraisser avant ou après le dépôt du graphite.. ? Cette aprem' je vais refaire des test de toute façon, à ce sujet, mais toujours avec ma panoplie de crayons gris, en me basant sur ceux en H (pour éviter de déposer une couche grasse qui empêcherait le dépôt du métal lors de l'électrolyse)

"La solution la plus facile en pratique consiste à placer l'objet à métalliser dans une grande boîte dans laquelle on fait le vide, puis à y chauffer un métal qui se vaporise facilement comme l'aluminium ou le zinc, de chauffer ce métal jusqu'à ce qu'il fonde et se vaporise. la vapeur de métal va se condenser et se déposer sur les objets présents dans la boîte. Cela se fait couramment dans la pratique. Mais hélas ce n'est pas à la portée d'un amateur" ==> J'ai vraiment du mal a visualiser la démarche? Quel est le nom de cette technique? Ca a l'air intéressant, je note.

Le bicarbonate de soude a fonctionné lors de mon unique réussite! J'avais vu des vidéos sur internet, l'une le monsieur utilisait du gros sel, l'autre du bicarbonate de soude. Moi j'ai réussi à obtenir une boucle d'oreille cuivrée grâce à de l'eau déminéralisée, du bicarbonate, une anode de cuivre et une pile 1,5v. De toute façon, il faut que je me procure absolument du sulfate de cuivre :/
"Si maintenant tu utilises une solution de sulfate de cuivre, ou d'un autre composé d'un quelconque métal, tu parviendras peut-être à faire une électrolyse. Mais le dépôt de métal que tu obtiendras sera toujours pulvérulent, et n'adhérera que très mal sur un objet si mauvais conducteur que ta feuille, Pour faire un dépôt lisse et continu, il faut d'abord complexer le métal que tu veux électrolyser )et le meilleur complexer est le terrible cyanure, très très toxique), et ensuite utiliser ce qu'on appelle un brillanteur, dont il existe toutes sortes de recettes dans le monde des électrolyseurs. Ce n'est pas facile."
==> Déjà que je suis tétanisée à l'idée d'utiliser de l'acide sulfurique! Arf c'est un peu déprimant du coup... :zen: Pourvu qu'il y ai une solution accessible. Il faudra que j'approfondisse le sujet.. j'ai vraiment la volonté de parvenir à mes fins.


http://www.mon-droguiste.com/sulfate-de ... 034DSN.cfm celui-ci serait-il efficace?
Et donc, ce sulfate de cuivre ne peut être remplacé par un produit moins dangereux?
C'est dangereux à quelle échelle? Les vapeurs d'une électrolyse sulfate de cuivre + acide sulfurique ==> Quel danger? A l’échelle d'un bocal à confiture?
Pourquoi le sulfate de fer sera inefficace? Je ne pourrais donc pas l'utiliser afin de créer une base métallique sur ma feuille?(dire que j'en ai acheter un sac de 5kg..)

Je ne me vois pas pour le moment m'embarquer avec le travail de l'or ou de l'argent, qui sont des matières trop nobles et onéreuses pour mon niveau tout novice et mon porte-monnaie actuel. Je pense utiliser l'or ou l'argent uniquement en vue d'une électrolyse supplémentaire par la suite, pour dorer ou argenter mes feuilles etc :) A moins que je ne sois obligée de passer par la dorure avant la galvanoplastie, mais vraiment je doute que ce soit la méthode habituellement appliquée. C'est frustrant d'ailleurs, de savoir que des gens savent parfaitement comment faire et ne veulent pas en parler, pour des raisons de compétitions financières... #-/ Le savoir est une question de partage. Celui qui sait et qui refuse de partager dans le but de mettre des bâtons dans les roues, c'est égoïste, car lui même a profité d'un partage auparavant... :non:

ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2409
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar ecolami » 01 Avr 2016, 20:10

Bonjour :salut:
En cherchant "électrolyse fleur" j'ai trouve http://alain.vassel.pagesperso-orange.f ... chimie.htm

Sinon il est peut être possible d'obtenir un résultat comparable aux vernis conducteurs à l'argent en prenant juste une peinture au cuivre ou bronze appliquée avec une concentration maximum en poudre métallique. donc juste en décantant le surnageant dans le pot de peinture. En effet les vernis conducteurs sont fait avec une résine a vernis et une couteuse poudre d'argent. Je ne sais pas si ça fonctionnera mais ça vaut la peine d'essayer quand on voit l'écart de prix! Un revêtement conducteur a base de vernis ou peinture sera moins conducteur qu'un dépôt métallique; il faudra peut être une tension un peu supérieure.
Suivant l"écartement des électrodes on peut , dans une certaine mesure, régler la tension et l'intensité = la densité de courant/surface.
Le dépôt de métal sur des feuilles ou des fleurs se fait depuis très longtemps: je pense qu'il doit y avoir des livres anciens qui abordent le sujet.
Pour les risque du sulfate de cuivre il est toxique, c'est tout. tous les sels de cuivre sont toxiques.
Le sulfate de fer est toxique aussi. son emploi pour métalliser ne convient pas parce que fer rouille.
Quand tu veux couvrir de graphite il vaut mieux des mines tendres B que des dures H. Quand on dit que les B sont "grasses" ça n'a rien à voir avec une graisse quelconque.
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

darrigan
Administrateur
Administrateur
Messages : 2342
Inscription : 16 Mars 2011, 15:48
Niveau d'étude / Domaine : Docteur en chimie physique
Localisation : Pau (64), France
Contact :

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar darrigan » 01 Avr 2016, 20:22

Bonjour,

Hé oui, si cette technique est très compliquée à faire et que certains en ont le secret, et qu'ils en vivent, on peut comprendre pourquoi ils ne veulent pas dévoiler leurs secrets de fabrication !

Il va falloir creuser. Mais à mon avis, ce n'est pas de la poudre qui peut servir d'accroche, car elle ne tiendrait pas assez sur la feuille pour que cela forme un bon support pour un métal. A mon avis, donc, soit c'est le procédé de métallisation sous vide (dont parle Maurice) qui marche le mieux, soit c'est en utilisant une peinture conductrice qui sert d'accroche sur la feuille.

Le procédé de métallisation sous vide est compliqué car pour cela il faut : une cloche (ou enceinte) à vide, une bonne pompe à palette, un système permettant de suspendre la feuille dans la cloche, un système de résistance électrique permettant de chauffer une coupelle d'un métal dans la cloche.
C'est ainsi que l'on fait de la métallisation d'échantillons (matériaux, insectes, végétaux…) non conducteurs que l'on veut observer par microscopie électronique à balayage (MEB). (Car il faut les rendre conducteurs.) Si déjà tu râles à dépenser 100 € de peinture conductrice, alors tu peux oublier cette métallisation sous vide ! :mrgreen:

La peinture conductrice me semble donc être la meilleure solution. On trouve ces peintures en magasin d'électronique, pour réparer des pistes de circuits imprimés. Ça coûte cher, c'est à base d'argent, mais au moins c'est fait pour coller et pour être un bon conducteur. Certains arrivent à s'en fabriquer en mélangeant une base de peinture et de la poudre fine d'un métal ou de graphite.

Pour l'électrolyse, ensuite : l'acide sulfurique :sgh05: est certes corrosif quand il est très concentré (car très avide d'eau, ses brûlures sont graves), mais quand il est dilué il perd beaucoup en dangerosité, même s'il est toujours corrosif. Des lunettes de protection sont obligatoires, car une goutte dans l'oeil peut te cramer l'oeil en quelques secondes. Porter des gants est aussi une bonne idée. :mrgreen:

Le sulfate de cuivre n'est pas si dangereux que ça, à partir du moment où tu ne le manges pas, et que portes des gants. Tu peux aussi utiliser le chlorure de cuivre. Maurice indique qui faut un agent de brillance pour que le dépôt soit lisse et brillants, sinon, tu n'obtiendras qu'un dépôt mat, rugueux et qui part au moindre frottement. En fait, les ions cuivres $Cu^{2+}$ doivent arriver progressivement sur la surface, et non pas par paquets, voilà pourquoi on cherche à les "complexer" par un agent de brillance : ce dernier est une molécule (ou des ions) qui vont entourer l'ion $Cu^{2+}$. Dans l'expérience Dorure d'une clé par électrolyse, on utilise du chlorure d'or et comme agent de brillance, on utilise le ferricyanure de potassium et le carbonate de potassium.
J'ignore si on peut utiliser la même formulation avec le cuivre à la place de l'or… L'acide citrique est parfois utilisé. C'est difficile de savoir quel agent de brillance sera efficace.

Le fer n'est pas bon, car il s'oxyde trop rapidement. (rouille)

L'électrolyse doit être lente, pour que les atomes de métal se déposent lentement et non en paquets. Donc le mieux est de pouvoir contrôler l'intensité du courant qui traverse la solution d'électrolyse. Avec une simple pile, tu ne maîtrises rien. L'idéal serait une alimentation de laboratoire, pour limiter le courant, ou bien mettre une résistance électrique en série et contrôler l'intensité avec un ampèremètre.

Bon, tu as compris que ça ne peut pas être aussi simple que faire ça sur un coin de table… Mais ne décourage pas !! :+1:
Aide-toi et le forum t'aidera ! Image

Meyline
Messages : 9
Inscription : 31 Mars 2016, 11:22
Niveau d'étude / Domaine : DNAP (license art plastique)

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar Meyline » 01 Avr 2016, 22:19

Bonsoir! Et de nouveau merci !

Oula oui c'est compliqué pour le procédé de métallisation sous vide! Ca reste cependant intéressant à connaitre.
Au sujet de l'alimentation de laboratoire oui, là je travaille avec des piles 1.5v mais c'est en attendant (je suis trop impatiente, je fais beaucoup de tests) autrement l'alimentation est commandée et est en cours d'acheminement :ange: Je l'aurais soit demain, soit la semaine prochaine. Donc je pourrais commencé très bas et monter petit à petit.

Cette après midi j'ai retenté en mettant ma pointe de crayon en poudre et j'ai recouvert avec patience une feuille, donc j'avais une feuille recouverte d'une surface plus épaisse de graphite que lors de mes précédentes expériences, mais toujours aucun résultat :non:
J'ai donc fait des recherches justement dans la direction d'une peinture qui recouvrirait et protègerait ma feuille, comme ce que vous m'aviez conseillé, et je suis tombée sur ça:
http://www.ebay.fr/itm/GALVANISATION-A- ... 2eed3bce5c
Ca n'est pas à base d'argent mais de zinc, donc à prix nettement plus abordable. Vous pensez que ça pourrait faire l'affaire?! :joie: J'attends le feu vert avant de passer commande (au cas ou il y aurait des contre-indications, ou si le fait que ça protège de la rouille empêcherait le dépot de cuivre ou de tout autre métaux... je ne sais pas, je préfère attendre un avis venant d'un connaisseur)

Donc acide sulfurique à manipuler avec des pincettes, mais c'est pas la mort non plus quoi. Il faut juste ne pas faire n’importe-quoi n'importe comment. Il sera surtout dangereux lors de l'étape "verser l'acide dans le bain" Ok! J'investirais dans gants et lunettes.
J'ai retenu aussi qu'il faut toujours verser l'acide dans l'eau et jamais l'eau dans l'acide,

"Maurice indique qui faut un agent de brillance pour que le dépôt soit lisse et brillants, sinon, tu n'obtiendras qu'un dépôt mat, rugueux et qui part au moindre frottement"
==> Parce-qu’en plus d'être peu esthétique ça sera si fragile que ça?! Ma "simple" électrolyse de cuivre donnera quelque-chose d'efritable tout moche ? (ça me fait penser au dépôt complètement loupé du fer sur le fil en cuivre qui supportait mon anode ==> Noir, rugueux et qui est parti en miettes lorsque je l'ai gratter avec l'ongle)
Alors oui je dois trouver une manière d'ajouter un agent de brillance. L'acide citrique est un agent de brillance? Auquel ça fonctionnerait comme ça, l'agent de brillance sera à mettre dans mon bain d’électrolyse? Donc à mélanger dans l’électrolyte (mon mélange d'eau déminéralisée, de sulfate de cuivre + d'acide sulfurique?° Je ne veux pas utiliser de cyanure...
Le chlorure de cuivre et le sulfate de cuivre donneront le même résultat? C'est juste un choix de produit qui amène à la même finalité? Dans les deux cas je devrais trouver un moyen d'ajouter un agent de brillance donc?
J'ai trouvé un vieux bouquin sur la galvanoplastie téléchargeable sur google, je vais voir si je ne peux y dégoter quelques précieuses informations sur le sujet.

Bonsoir Ecolami, et merci pour ton lien qui me donne beaucoup de choses à intégrer! Très bonne page.
Tout d'abord le fait que je devrais peut être induire mes feuilles de stéarine avant traitement à la poudre de graphite (si je poursuis la piste du graphite, et pas celle de la peinture citée plus haut)
Il y a aussi cette histoire de zincage qui m’intéresse... et je suis retombée sur le nickelage, à approfondir! On m'a dit que c'était peu réalisable dans mon cas, mais j'ai l'impression que je ne suis plus à ça près (ce n'est peut être qu'une impression , chaque chose en son temps...j'ai tendance a mettre les charues avant les boeufs :ange: )
Et je vais tester avec les mines en B plutot qu'en H, ça ne me coute rien après tout. J'imaginais que c'était une mauvaise idée vu qu'il faut des objets degraissés, mais puisque tu me dis qu'il s'agit d'un autre type de graisse.. why not!

Merci encore à vous!

Voici quelques photos, celles de mes deux réussites actuelles:

L'une des feuilles squelettisées
[img][IMG]http://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_477228DSCN03038.jpg[/img][/img]

Ma boucle en argent que j'ai réussi a cuivrer (d'accord, passer de l'argent au cuivre c'est un peu une perte de valeur mais c'est pas grave, c'est ma petite fierté!
[img][IMG]http://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_675595IMGP8078.jpg[/img][/img]

Et bonus, l'allure inquiétante de mon premier bain (échec), après plusieurs heures (sans n'avoir rien cuivré :oui: )
[img][IMG]http://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_773629DSCN02974.jpg[/img]
[/img]

darrigan
Administrateur
Administrateur
Messages : 2342
Inscription : 16 Mars 2011, 15:48
Niveau d'étude / Domaine : Docteur en chimie physique
Localisation : Pau (64), France
Contact :

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar darrigan » 01 Avr 2016, 23:30

Une peinture à base de zinc, oui ça devrait aller… Bon à ce prix là tu ne perds pas beaucoup à essayer… et dans ton cas, il y aura forcément des échecs… mais faut pas désespérer.

Oui sans agent de brillance, ton dépôt sera tout moche.

Oui l'acide citrique est utilisé dans certaines formules de bains. Je serais tenté de dire "faut tester et voir"… Si tu as trouvé un PDF sur le sujet tant mieux.

Pour ton bain, sulfate ou chlorure de suivre, peu importe. L'acide sulfurique ne sert a rien à mon avis… Et n'utilise surtout pas de cyanures… Quand on parle du ferricyanure de potassium, c'est différent : là les ions cyanures sont fortement fixés au fer, il y a très peu de risque de produire un cyanure d'hydrogène (HCN) gazeux mortel. Mais avec des formules de bain électrolytiques contenant des ions cyanures libres comme agents de brillance, là il ne faut surtout pas y ajouter d'acide, car cela libère HCN.

Si j'avais plus de temps, j'aurais fait des tests de sel de cuivre + acide citrique pour voir… :-/
Aide-toi et le forum t'aidera ! Image

Meyline
Messages : 9
Inscription : 31 Mars 2016, 11:22
Niveau d'étude / Domaine : DNAP (license art plastique)

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar Meyline » 03 Avr 2016, 14:30

Bonjour et de nouveau merci,

Je vais passer commande demain pour la bombe de zinc, vous avez raison, je dois tester et ca ne coute pas un bras. Ca en vaut la peine!!
Là je suis en pleine lecture de "recueil de formules pour galvanoplastie" de Mecilas WRZECIAN. Les agents brillanteurs ça m'a l'air très compliqué (mais pour l'instant j'ai survolé ce passage bien que ma recherche portait sur ça au départ.... ça sera obligatoirement quelque chose sur lequel je vais devoir me pencher, et de près ! D'ailleurs, je n'ai pas lu le mot "acide citrique" lié à une question de brillanteur via mes recherches google.. ça ne veut pas dire que ça n'en est pas un pour autant.. je garde espoir.
Là je lis des formules de bain alcalins, ce qui m’intéresse beaucoup, un a retenu mon attention. (pyrophosphate de cuivre et de potassium, nitrate de potassium et ammoniaque) avec énormément d'avantages: Absolument sans danger, dépose un métal fin, solide,le dépôt est rapide et le bain admet facilement les brillanteurs.... mais, ce bain n'accroche pas au zinc (et à d'autres métaux, il faut avoir recourt à bain préalable dans ce cas, donc tant qu'il y a une solution ça va)
Malheureusement je pense qu'il ne sera pas réalisable pour moi, car visiblement il me faudrait acquérir une grosse panoplie de matériel supplémentaire: De quoi monter et garder mon bain à 55_60 degrés, une filtration et un agitateur par air...
C'est tellement délicat! J'ai l'impression qu'il y a énormément de formules de bains (car ce livre n'en regroupe que quelques unes puisqu’il est quand même ancien et que j'ai vu d'autres recettes non citées dans le livre) Sans compter les recettes apparemment brevetées etc... Difficile de trouver LA recette adaptée à mes végétaux ET à ma situation personnelle. Dans ce livre j'ai vu beaucoup de recettes avec du cyanure ou cyanure de cuivre etc.. par ex, c'est le genre de chose que je veux éviter.. étant novice et n'ayant pas d'atelier :oui: Même le cyanure de fer, en fait le fait que cela peut dégager quelque de mortel me fait peur (peut être qu'un jour je franchirais le cap mais je ne me sens pas prête, le jour ou je serais beaucoup plus à l'aise avec les notions, la pratique et les produits...)
Rooh si seulement je pouvais intégrer un atelier ou je pourrais être entourée et faire tous ces tests...

Meyline
Messages : 9
Inscription : 31 Mars 2016, 11:22
Niveau d'étude / Domaine : DNAP (license art plastique)

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar Meyline » 03 Avr 2016, 15:30

Alors là! ... J'ai trouvé un ancien jeu de société qui apprenait aux gosses à métalliser des feuilles des insectes etc... par galvanoplastie O.O Un kit d'expériences. Vu le contenu de la boite, ça parait vraiment tout bête. Je vais essayé de me la procurer histoire de voir!! Pouvoir lire le livret et les composants du bain. Je crois que ce qui est fournit pour rendre conducteur les végétaux c'est une petite bouteille de poudre de graphite.

Maurice
Contributeur d'Or 2013
Contributeur d'Or 2013
Messages : 854
Inscription : 22 Mars 2011, 20:47
Niveau d'étude / Domaine : Universitaire
Localisation : Lausanne, Suisse

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar Maurice » 03 Avr 2016, 22:37

Le graphite rend conducteur les surfaces sur lequel il est déposé. mais il n'adhère pas vraiment. Et les dépôts obtenus par électrolyse n'adhèrent pas mieux à la surface ainsi rendue conductrice.

Meyline
Messages : 9
Inscription : 31 Mars 2016, 11:22
Niveau d'étude / Domaine : DNAP (license art plastique)

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar Meyline » 07 Avr 2016, 16:50

Merci Maurice... je vais quand même tester, je ne suis plus à ça près je crois. Ensuite j'essaierais la bombe au zinc, et si toujours pas de résultats je fouillerais pour trouver d'autres solutions

Là j'ai passé commande, ça arrivera surement la semaine prochaine. Donc je n'ai pas grand chose à faire en attendant..
Hier j'ai reçu mon alimentation labo, j'ai pensé tenter de réaliser une électrolyse sur un morceau de la chaine de mon bracelet histoire d'essayer l'alimentation, et là je suis face à un problème: L'aiguille des ampères reste à 0, ne bouge pas,peu importe le voltage.. et rien ne produit dans mon bain, ça ne fonctionne pas..
Ca vient de l'alimentation? Ou il y a un détail que j'ai loupé?

EDIT: C'est bon, j'ai nettoyé les embouts à l'acétone et ils devaient simplement être sales.. l'aiguille des ampères ne bouge vraiment pasbeaucoup et tourne autour de 0, mais j'ai mes bulles donc ça fonctionne ^.^

Meyline
Messages : 9
Inscription : 31 Mars 2016, 11:22
Niveau d'étude / Domaine : DNAP (license art plastique)

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar Meyline » 07 Avr 2016, 18:29

Quels sont les noms que portent les câbles qui se branchent sur l'alimentation?
Et comment y mettre une pince croco?
Ce sont des câbles de mesure? Et au bout on emboite simplement d'un coté dans l'alim et de l'autre dans une pince croco?! Même si je n'ai rien à mesurer concrètement c'est ça qu'il faut? C'est pas évident de parcourir ce petit monde tout nouveau :zen:

Meyline
Messages : 9
Inscription : 31 Mars 2016, 11:22
Niveau d'étude / Domaine : DNAP (license art plastique)

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar Meyline » 29 Avr 2016, 11:11

Bonjour vous!
Je viens donner des nouvelles

Alors ce fut laborieux afin d'obtenir de la conductibilité sur mes feuilles, ça n'est toujours pas évident! Enfin bref, malgré d'innombrables échecs (pointe graphite H et B; mine de plomb, poudre de graphite, graphite en aérosol..) C'est le graphite en aérosol qui a fini par donner un résultat positif (mais pas pour les 5 premiers essais je ne comprends toujours pas pourquoi)
J ai donc RÉUSSI ma première étape! :joie:

Maintenant euh, c'est la galvanoplastie elle même, et c'est encore quelque chose de laborieux :lol: J'espère sincèrement que je parviendrais à faire bien mieux! Mais bon, je suis quand même toute émue.

Voici donc, la trogne de mes trois essais concluants:

Voici mon tout premier dépôt de cuivre <3
Image


Mon second, cette feuille a été travaillée pendant plus de 7h!!! :roll: : J'ai retiré certains morceaux très moches.
[img]<a%20href=[/img]Image" />


Et la dernière, 1h30...(pourtant je n'ai rien changé de spécial):
[img]<a%20href=[/img]Image" />

Comme vous me l'aviez dit Maurice, le graphite n'accroche pas vraiment (même en aérosol donc... mais qu'utiliser d'autre du coup?!) La couche de cuivre déposée reste en surface de la feuille, elle n'est pas complètement dessus, donc on peut retirer le cuivre assez facilement, de plus cette couche n'est pas très épaisse ni rigide, ce qui fait qu'on peut casser la feuille en deux sans problème... Comment puis-je travailler tout ça? Est-ce le problème de mon recouvrement avec l'aérosol? Ou plus une question de bain? D'intensité du courant?...

Mon bain actuel: Sulfate de cuivre + acide sulfurique.

Annejl
Messages : 2
Inscription : 30 Juin 2016, 19:29
Niveau d'étude / Domaine : Bac S

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar Annejl » 30 Juin 2016, 19:35

Bonjour

J ai lu cette discussion que je trouve intéressante. En effet, je fais les mêmes recherches que vous avez faites.
Je ne sais ou vous en êtes dans votre apprentissage mais je pense que nous pouvons nous entraider si vous le voulez bien.

Merci
Bien à vous
Annejl

Sachemist
Messages : 15
Inscription : 29 Avr 2011, 20:14
Niveau d'étude / Domaine : Bac+5

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar Sachemist » 30 Juin 2016, 23:47

Ce dont parle Darrigan (methode de metallisation sous vide) s'appelle une pulverisation cathodique (sputter coater) et est en effet tres utilisée en meb. Cela ressemble a ça :
https://encrypted-tbn3.gstatic.com/imag ... 4fWAbd7OoI
Ca permet de deposer en general de l'or ou du platine sur N'IMPORTE QUELLE surface (sous conditions qu'elle "resiste" au vide de la machine) a une couche de seulement quelques nanomètres. Donc si tu as (eventuellement) un ami qui travaille dans ce domaine de près ou de loin, il peut peut etre te rendre ce service (la métallisation ne prend pas plus de 5 min). Evidement je ne parlerai pas du prix de ce genre d'appareil...
Une autre idée a creuser peut etre le depot d'argent grace au reactif de tollens. Le protocole est tres bien detaillé sur le site, il suffit juste d'introduire ta feuille dans ton milieu reactionnel et l'argent se depose normalement un peu partout. Reaction somme toute plus economique que l'achat d'un métalliseur
Une fois ta feuille recouverte d'argent (je ne pense pas que la couche soit tres adhérante), proceder par electrolyse classique.

chatelot16
Messages : 329
Inscription : 12 Déc 2011, 06:04
Niveau d'étude / Domaine : ingenieur

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar chatelot16 » 01 Juil 2016, 10:16

il n'y a pas que la galvanoplastie il y a aussi le moulage

j'ai vu un prothesiste dentaire utiliser le materiel prevu pour mouler les courones pour mouler une insecte ... l'insecte sert directement de modele : on le trempe dans le revetement refractaire qui deviendra le moule : on met le moule dans un four pour que l'insecte se carbonise et laisse la place au metal ... on met le moule dans une machine appelé fronde : il y a une four a induction au centre pour fondre le metal et le moule tourne autour pour centrifuger le metal : ça remplis le moule avec une bonne pression et c'est suffisnt pour remplir les detail de la mouche ... les ailes ne sont pas pleine mais limité au nervures

avec une feuille ça ferait le même effet les partie fine ne serait pas remplie de metal , il n'y aurait que les nervure qui seraient en metal

le probleme est que la dimension maxi qui passe dans cette fronde est assez limité : ça ne poura pas faire de grande feuille

il suffit de trouver un prothesiste dentaire qui a envie de faire ce genre de chose ... il ont des bonne matiere a mouler : ça fait des piece solide et inoxydable !

Annejl
Messages : 2
Inscription : 30 Juin 2016, 19:29
Niveau d'étude / Domaine : Bac S

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar Annejl » 11 Juil 2016, 14:43

Merci pour vos réponses.

J'ai le matériel pour la galvanoplastie mais je ne parviens pas à trouver comment faire la solution de cuivre.
Puis-je utiliser du sulfate de cuivre en poudre ? et je le mélange à de l'eau distillée ? à quelles doses ?
comment puis-je faire une solution conductrice pour vernir les végétaux ?
j'ai trouvé le matériel sur riogrande mais le souci c'est qu'ils n'importent pas en France !! pas de chance !! :?

Merci pour votre aide !!

SIRIUSRAOH
Messages : 5
Inscription : 18 Août 2016, 16:20
Niveau d'étude / Domaine : Bac pro

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar SIRIUSRAOH » 18 Août 2016, 17:25

Salut,bon j'ai pas tout lu mais je faisais de la galvanoplastie quand j'étais gamin.
j'ai fais des feuilles, des hannetons,et autres bestioles...

donc en fait c'est simple,il faut recouvrir le sujet avec un vernis au graphitehttps://www.amazon.fr/KONTAKT-CHEMIE-conducteur-graphite-GRAPHIT/dp/B002ZXQY9Q,comme il s'en vend en bombe au rayon électronique(sert souvent au blindage electrique de boitiers et autre,comme les guitares electriques)

ensuite il faut du sulfate de cuivre pure en poudrehttp://www.mon-droguiste.com/sulfate-de-cuivre-pentahydrate,fr,4,SULCUI19034DSN.cfm et de l'eau osmosée(chez les marchands de poissons d'ornement).on fait un mélange bien riche avec le sulfate .
ensuite il faut un courant galvanique de +ou- 6 volts ,un morceau de cuivre et hop.

après en partant de ce cuivre,on peu passer directement à l'or avec une solution de dorure et de l'or,forcement via le même système.
Ou sinon,cuivre ,puis nickel ,puis chrome...

tu veux faire des bijoux ?

SIRIUSRAOH
Messages : 5
Inscription : 18 Août 2016, 16:20
Niveau d'étude / Domaine : Bac pro

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar SIRIUSRAOH » 20 Août 2016, 22:34

ha aussi pour squelettiser des feuilles je viens de penser à la lessive de soude,elle à pour intérêt de dissoudre les tissus vivants.

Donc selon moi,une gamelle en inox(pas d'alu sinon elle sera rongée par la soude) 1/2 litre d'eau,disons 1/2 verre de lessive de soude (a adapter) et faire chauffer à feu doux(ou plus ,a voir) les feuilles à traiter.une fois bien moles,les saisir avec une pince brucelles et les nettoyer au pinceau très doux (genre de ceux utilisés pour les ongles,oui ma femme est esthéticienne)à l'eau tiède. a tester ,je suis presque sûr que ça marche.
ensuite il suffit de faire égoutter sur un tissus,puis sécher pendu par le pétiole,ou pressé dans un herbier,selon ce qu'on veux.
Tester avec une feuille verte,jaunie et sèche pour voir l'effet de la soude !

Vous direz ce qu'il en est.A+

Meyline
Messages : 9
Inscription : 31 Mars 2016, 11:22
Niveau d'étude / Domaine : DNAP (license art plastique)

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar Meyline » 13 Sep 2016, 11:43

Bonjour par ici! Je suis désolée j'ai du m'absenter plus de 2 mois, et donc tout mettre entre parenthèses pendant ce temps.
J'en suis arrivée à un stade ou j'ai l'impression que le seul moyen efficace est d'acheter de l’électrolyte de cuivre avec brillanteur tout fait, ET qui coute quand même cher (sans savoir exactement si ça fonctionnera vraiment)

Du coup, à moins qu'ici il y ait du nouveau; une révélation ou autre?
Car mon problème réside dans le fait que mon bain (sulfate de cuivre + eau déminéralisée + acide sulfurique) ne me permet que d'obtenir un dépôt poudreux, pas du tout brillant,très fragile et en résumé: moche
Après m'être plongée dans bons nombres de bouquins et avoir fouillé le net en fond en large et en travers, je ne trouve rien à échelle humaine et humble pour réaliser cette galvanoplastie. Ça existe, c'est certain, mais je ne suis pas parvenue a mettre la main sur LA formule (réalisable à température ambiante avec des produits pas trop dangereux ==> ou je ne risque pas de perdre un doigt ou la vie en cas d'accident d’inattentivement ou autre)

Siriusraoh, quels étaient les résultats sur tes feuilles etc? Parce-que s'il me suffit de changer mon eau et d’ôter l'acide... c'est un peu le rêve à vrai dire!
Le sulfate présenté est celui que j'ai acheté.

Pour la squelettisation des feuilles, c'est aussi déjà ce que je fais ^.^ Ca marche, mais il faut faire chauffer.... très longtemps! et donc rajouter de l'eau régulièrement (ça m'a vidé plusieurs casseroles sans que les feuilles ne soient assez moles pour que ça se retire avec un pinceau... j'y allait au bout de couteau rond, donc j'ai quand même cassé des nervures :'( - expérience que je vais de toute façon renouvelé, c'est vrai que je n'en ai plus fait lorsque je me suis aperçue à quel point je galérais à réaliser ma galvano (sur une feuille entière XD)

Autrement oui... la bombe au graphite fonctionne, pas à tous les coups mais ça fonctionne quand même, c'est le principal!

ChimiePassion
Messages : 22
Inscription : 02 Nov 2013, 20:33
Niveau d'étude / Domaine : BTS Chimiste / BAC +2 Chimie

Re: Projet - électrolyse/galvanopladtie sur végétaux - Grande novice

Messagepar ChimiePassion » 16 Sep 2016, 23:09

Bonjour Meyline,

Je suis chimiste en galvanoplastie et je dispose également d'un laboratoire personnel me permettant de réaliser divers dépôts électrolytiques dont du cuivre acide brillant...

Ta démarche est correcte car un bain de cuivre acide est principalement composé de (Sulfate de Cuivre, d'acide sulfurique et d'eau déminéralisée) mais pas que ! Pour apporter la brillance et l'aspect homogène du dépôt il faut employer des additifs dont je ne pourrais malheureusement te donner la composition car ils sont brevetés.

Ces produits sont réservés aux professionnels et sont donc restreint à l'achat ou très coûteux.

L'avantage est que les additifs pour ce bain ne sont pas dangereux ni pour l'utilisateur ni pour l'environnement et sont employés en petites quantités (cela n'empêche pas d'utiliser des gants et des lunettes).

Si tu veux plus d'informations sur ce procédé contacte moi par MP.

Cordialement,
ChimiePassion


Revenir vers « Forum de chimie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités