Page 1 sur 1

hydrures d'azotes, ou d'autres trucs

Publié : 28 Avr 2011, 18:47
par fromageblanco
bonjour !

j'aurait aimé savoir pourquoi il existe pas (ou peu ) de molécules semblables aux hydrocarbures mais avec un atome autre que le carbone ?

par exemple avec l'azote, a par l'ammoniac et l'hydrazine, ou pourait imaginer des molecules cycliques par exemple; de formule brute H6N6.
enfait pourquoi ne rencontrons-nous pas des grosses molécules tarbiscotées comme il y a parfois en chimie organique mais constituées uniquement d'azote, ( ou de phosphore, de silicium) et d'hydrogéne

c'est peu etre une question bete mais j'ai pas trouvé de réponses sur google ou dans mon paul arnaud.

au revoir :salut:

Re: hydrures d'azotes, ou d'autres trucs

Publié : 28 Avr 2011, 19:09
par Geoffrey
Le problème avec l'azote c'est que même si certaines molécules contenant un fort taux d'azote et plus grosses que l'hydrazine existent, elles ont souvent une très forte tendance explosive pour la bonne raison qu'elles tendent a se décomposer en diazote car il possède une triple liaison le rend très stable. Par exemple on peut penser aux dérivés du tétrazène (H4N4: http://en.wikipedia.org/wiki/Tetrazene ), à l'ion azoture N3-, ou aux sels de diazonium Ar-N2+,X-, dès que plusieurs liaisons azote-azote s'enchainent la molécule risque d'avoir une tendance explosive car d'une part, d'un point de vue énergétique les triples liaisons des molécules de diazotes formées sont plus stables que celle de la molécule de départ et d'autres part il y a un énorme gain d'entropie puisque d'une unique molécule on peut former plusieurs molécules gazeuses, de plus dans l'atmosphère les hydrogènes sont oxydés par O2 ce qui motive encore plus la réaction.
Si tu veux une analogie de la chimie du carbone regarde qui se situe en dessous de lui dans le tableau périodique, le silicium, les silicones sont les analogues silicés des molécules carbonées.

Re: hydrures d'azotes, ou d'autres trucs

Publié : 28 Avr 2011, 19:20
par fromageblanco
OK !
je supose que c'est la meme chose avec les peroxydes explosifs ?

Re: hydrures d'azotes, ou d'autres trucs

Publié : 28 Avr 2011, 20:57
par darrigan
Hé oui, si tu compares les énergies de liaison, tu verras que les liaisons N—N et O—O sont bien plus faibles que la liaison C—C.

Les composés ayant des liaisons faibles peuvent être instables et il faut s'en méfier, ne pas les chauffer, les conserver à l'abris de la lumière, de la chaleur, éviter des les stocker en grande quantité, éviter les vibrations... :sgh01:

Il existe par contre bien plus de matériaux stables à base de liaison Si—O, comme les silicates qui constituent beaucoup de roches et sédiments qui nous entourent. Certains chimistes s'intéressent justement aux propriétés structurales et de réactivité des molécules organiques, dans lesquelles on remplace un atome de chimie organique "classique" (C, N, O) par un atome de même famille (Si, P, S ; Ge, As, Se ; ...), on arrive alors à de la chimie dite organométallique.

Re: hydrures d'azotes, ou d'autres trucs

Publié : 28 Avr 2011, 21:16
par cerbere22
On peut citer les boranes non ? (de formule générale BXHy)
--> http://fr.wikipedia.org/wiki/Borane (c'est moi qui ai traduit la page)

Re: hydrures d'azotes, ou d'autres trucs

Publié : 28 Avr 2011, 21:32
par fromageblanco
salut !

je crois avoir vu une erreur :

Les boranes plus gros sont tous constitués d'agrégats de brome
tu voulait dire "de bore" non ?

Re: hydrures d'azotes, ou d'autres trucs

Publié : 28 Avr 2011, 22:27
par cerbere22
Oui en effet merci ! (il était d'ailleurs à d'autres endroits)

Pour reprendre le sujet, il existe des carboranes, qui sont des espèces de mix entre hydrocarbures et boranes. ;)