condensation

Pour tout ce qui traite des expériences de physique.
bouvreuils
Messages : 1
Inscription : 13/01/2022, 18:37
Niveau d'étude / Domaine : ingénieur

condensation

Message par bouvreuils »

Bonjour,

Je souhaiterais avoir si possible une aide pour répondre au point suivant (ce n'est pas scolaire mais plutôt professionnel...)
Je dispose d'une enceinte de 10 m3 environ qui est mise sous vide secondaire à 10-6 mbar. Cette enceinte subit des cycles de remise à la pression atmosphérique à un air ambiant dont les caractéristiques sont les suivantes :
Température : 21°C
Hygrométrie : 50% +/- 10%
Point de rosée : -20°C
En considérant que les cycles sont les suivants vide=>Remise à la Patmosphérique=>Vide=> Remise à la Patmosphérique....
Pouvez vous m'indiquer s'il y a des risques de condensation dans l'enceinte (en supposant les parois intérieures sont à Tambiante : 21°C)
Je vous remercie pour votre aide.
Maurice
Contributeur d'Or 2013
Contributeur d'Or 2013
Messages : 1049
Inscription : 22/03/2011, 20:47
Niveau d'étude / Domaine : Universitaire
Localisation : Lausanne, Suisse

Re: condensation

Message par Maurice »

Ce qui m'étonne, c'est le fait que tu parviennes à obtenir et maintenir un vide de 10-6 mbar. C'est en soi une performance. On sait en effet que toute paroi, métallique ou non, adsorbe des molécules d'eau et d'autres espèces volatiles. Ces substances adsorbées se dérobent en continu et lentement quand on met le récipient sous vide. Et atteindre un vide pareil sans recourir à des pièges refroidis tient du prodige. Surtout dans un volume pareil. Diable ! 10 m3 ! Combien de temps faut-il pomper pour atteindre un tel vide dans un tel volume ?

J'imagine que, au moment où tu rétablis la pression atmosphérique dans ton enceinte, tu vas aussi apporter de la vapeur d'eau, laquelle va s'adsorber sur les parois internes. Et qu'il faudra ensuite éliminer par pompage pour rétablir le même vide qu'avant. Cela me paraît une véritable performance.
Répondre