Page 1 sur 1

arret de rotation d un electron

Publié : 29 Mai 2020, 11:33
par marcjacqmin
bonjour a tous
Que se passerait il en cas d arrêt de la rotation d un électron autour de son noyaux et pourquoi?
d avance un grand merci si une personne saurait me répondre

Re: arret de rotation d un electron

Publié : 30 Mai 2020, 01:07
par darrigan
Bonjour,
Ce n'est que dans les modèles de Bohr et Bohr-Sommerfeld que l'on considère que l'élection est en rotation sur une orbite (circulaire ou elliptique) autour du noyau. Mais ce ne sont que des modèles, des visions très simplifiées de la réalité.
Le modèle de Schrödinger, plus récent, considère que l'électron n'a plus de trajectoire bien définie, mais qu'il faut le considérer comme une onde, et donc à considérer des "probabilités de présence" de l'électron quelque part dans l'espace autour du noyau.
Ce n'est pas la réalité puisque c'est toujours un modèle mais pour l'instant c'est le meilleur des modèles atomiques connu.

Cela n'a plus de sens, dans ce modèle, de se demander ce qui se passerait si l'électron se figeait dans l'espace. En fait cela n'est pas possible, d'après la mécanique quantique car la relation d'indétermination de Heisenberg nous dit que si une particule quantique devient parfaitement localisée dans l'espace, alors l'incertitude sur sa vitesse devient infinie ! Et inversement, si sa vitesse devient exactement connue (par exemple nulle) alors l'incertitude sur sa position est infinie !

On pourrait donc répondre que si on force un électron à s'arrêter complètement, il peut être localisé n'importe où dans l'univers !

Pas trop mal à la tête ? <:-)

Re: arret de rotation d un electron

Publié : 08 Juin 2020, 08:36
par zergling
Si moi ça me fait mal à la tête parce que je regarde pas l'univers comme un quadrillage, et même si j'ai tort, il pourrait-être figé dans l'espace

Re: arret de rotation d un electron

Publié : 23 Juin 2020, 20:43
par Blackline
On pourrait aussi parler de l'idée d'une rotation d'un électron sur lui même (precession) vient de son spin (s = 1/2), qui est abordé COMME si c'était une particule qui tourne sur elle même.
La réalité est que ce n'est pas un corpuscule tangible :fete: , c'est une particule élementaire qui obéit aux phénomènes quantique. La projection de spin est malgré lui vulgarisé comme une rotation droite (ms = +1/2) ou gauche (ms = -1/2) de la particule considerée.

La définition même d'un électron est que son spin ne peut pas être nul, c'est un fermions. Donc la question n'a pas de sens physique.

On pourrait éventuellement se demander, si un troisième état de spin ms = 0 pourrait changer les interactions entre électron et donc entre atome. Mais autant imaginer un atome fait d'autres particules élémentaire à ce compte là mdr. :oui: