les mystères du Phosphore en biologie

Pour tout ce qui traite des expériences de biologie.
ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2499
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

les mystères du Phosphore en biologie

Messagepar ecolami » 11 Juil 2021, 09:23

Bonjour,
1°Les eaux naturelles contiennent très peu de phosphore et pourtant les plantes réussissent a l'extraire.
2°Dans l'ADN et l'ARN ainsi que dans d'autres molécules d'importance vitale (ATP...) le phosphore est sous forme d'ester: comment former des ester dans des conditions de pH neutre et en présence d'un excès d'eau?
3° Quand les animaux consomment des plantes est-ce que la digestion détruit et sépare le phosphore organique sous forme minérale ou sépare-t-elle des +briques+ >> des nucléotides pour qu'ils soient recombinés?
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

Bapt
Messages : 57
Inscription : 09 Sep 2019, 19:43
Niveau d'étude / Domaine : Lycée
Localisation : Suisse

Re: les mystères du Phosphore en biologie

Messagepar Bapt » 26 Juil 2021, 21:02

Bonjour Ecolami,

Loin de savoir répondre à tes questions, je vais au contraire en rajouté une sur le phosphore dans le vivant.
Le phosphore semble être un élément précieux pour le vivant, de part son abondance dans les cellules et principalement les membranes de phospholipides. Je suis donc intrigué en reliant cette information avec les feux follets, produits par certaines bactéries qui à la place de capter le phosphore des organismes qu'elles décomposent, le laisse s'échapper sous forme de PH3 et PH4. Pourquoi l'évolution a-t-elle vraisemblablement encouragé ou toléré cela? Où ces bactéries trouvent-elles du phosphore? Laissent-t-elles l'intégralité du phosphore de ces organismes en décompositions s'échapper? Etc.
Je tente tout de même de donner quelques réflexions, insuffisamment abouties, à tes questions.
1. Aucune idée. Il me semble que la situation est similaire pour beaucoup d'autres éléments. Pour obtenir les chlorophylles, les plantes doivent trouver une quantité importante de Mg, relativement peu concentré dans l'eau. Cela ne répond pas à la question, mais encourage à la creuser.
2. Certaines réactions d'estérification ou de transestérification fonctionnent même en pH basique, voir très basique. Pourtant ces réactions fonctionnent bien. Les plantes ajoutent probablement à cela l'utilisation d'enzymes, véritables puits à entropie. Cela doit donc encore mieux marcher. J'espère que c'est une piste.
3. Je ne sais pas. Ces phospholipides sont peut-être hydrolysé par la présence d'eau et le milieu acide du tube digestif. La chaîne apolaire pourrait bien être découpée par les enzymes spécialisées dans les graisses. Quant au groupe amine et phosphate, je passe.

Bonne suite.
I do chemistry because I want superpowers :love:


Revenir vers « Forum de biologie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

cron