connexions synaptiques

Pour tout ce qui traite des expériences de biologie.
natas
Messages : 2
Inscription : 15 Juin 2011, 22:50
Niveau d'étude / Domaine : Master

connexions synaptiques

Messagepar natas » 15 Juin 2011, 23:03

Bonjour Bonjour ,

N'étant pas très à l'aise dans ce domaine, j'ai une question relativement simple :-/ :

Est possible d'augmenter la vitesse de connexion synaptique par un quelconque moyen que ce soit ?

Merci de votre réponse ! ;-)

A très vite :salut:

colin
Modérateur
Modérateur
Messages : 70
Inscription : 18 Mai 2011, 19:23
Niveau d'étude / Domaine : Bac +5 - Agrégation
Localisation : Pau
Contact :

Re: connexions synaptiques

Messagepar colin » 16 Juin 2011, 10:04

La transmission synaptique est relativement lente en comparaison de la vitesse de propagation du message nerveux dans un axone. L'idée d’accélérer cette transmission est donc intéressante.

1- Il existe cependant des synapses dites électriques relativement rapides qui ne font pas intervenir de neurotransmetteurs: les deux membranes sont directement reliées au niveau de jonctions communicantes qui transmettent les courants ioniques et donc le potentiel d'action à grande vitesse.

2-Pour autant que je sache la synapse chimique fonctionne toujours à la même vitesse. Dans le cas d'un entrainement pour une réponse rapide (ex du pilote de formule 1 qui accélère dès le feu vert), c'est plutôt le chemin emprunté par l'information nerveuse qui va être optimisé avec un nombre de synapse réduit. les réseaux neuronaux sont plastiques et peuvent donc créer de nouvelles synapses qui raccourcissent le trajet.

3- Il existe par contre une modulation de l'activité synaptique qui peut être importante (cf cas des drogues, ou de la dépression). Plus ou moins de neuromédiateurs sont libérés et donc l'intensité du signal varie. Dans le même ordre d'idée la quantité d'enzymes dégradant le neuromédiateur dans la fente synaptique est très variable. Bref selon le contexte la qualité de la transmission varie mais pas la vitesse.

4-Enfin si l'on voulait de façon artificielle créer une synapse chimique plus rapide, il faudrait essayer d'améliorer les points suivants: a)l'entrée d'ions calcium qui permet le déplacement des vésicules synaptiques.b)le transport des vésicules synaptiques sur les filaments du cytosquelette (que l'on peut imaginer comme des rails) c) la fusion de la vésicule avec la membrane plasmique et la diffusion de la fente synaptique (la vitesse de diffusion augmente d'ailleurs avec la température) d) la fixation sur le récepteur post-synaptique, et le fonctionnement de celui-ci. L'étape B est la plus longue à mon avis.

Mais une transmission synaptique rapide procure un tel avantage, que je pense que ces systèmes sont déjà hyper-optimisés par la sélection naturelle. Ce que je veux dire c'est que si la nature pouvait faire mieux, ce serait déjà le cas vu l'avantage que cela procurerai.

Voilà, j'espère avoir été complet et pas trop complexe ^^
Jean-Philippe COLIN
Professeur de SVT à l'UPPA - Biologie & Physiologie Animale
Blog: http://svtcolin.blogspot.com/

natas
Messages : 2
Inscription : 15 Juin 2011, 22:50
Niveau d'étude / Domaine : Master

Re: connexions synaptiques

Messagepar natas » 17 Juin 2011, 11:44

Bonjour colin ,

Effectivement je n'avais que certaine notions de base concernant la connexion synaptique merci de m'avoir éclairé ;-) !

Cependant sais-tu si il y aurait des études qui ont été faites sur le sujet ?

colin
Modérateur
Modérateur
Messages : 70
Inscription : 18 Mai 2011, 19:23
Niveau d'étude / Domaine : Bac +5 - Agrégation
Localisation : Pau
Contact :

Re: connexions synaptiques

Messagepar colin » 17 Juin 2011, 14:41

J'ai trouvé ceci: http://www.annualreviews.org/doi/abs/10.1146/annurev.physiol.61.1.521
TIMING OF SYNAPTIC TRANSMISSION, B. L. Sabatini and W. G. Regehr
Annual Review of Physiology (1999)

Mais je n'ai pas pu accéder à l'article complet. Le résumé confirme l'importance de la température physiologique chez les mammifère dans la vitesse de transmission.
Il y en a surement beaucoup d'autre.

En y réfléchissant un peu plus je pense que la vitesse peut dépendre grandement de la position des vésicules dans l'élément pré-synaptique: si elles sont loin de la membrane le chemin à parcourir est plus long... Cela dépend de la configuration du cytosquelette je pense, et de beaucoup d'autres facteurs (production du neuromédiateur au niveau du corps cellulaire ou recyclage; "débit" moyen de la synapse...)
Donc toutes les synapses ne sont probablement pas aussi rapides les unes que les autres. Je pense qu'une synapse trop souvent stimulé est un peu moins rapide car elle dispose de moins de vésicules de neurotransmetteur à proximité de la membrane ??? Mais de là à dire que pour augmenter la vitesse il faut que la synapse ne soit pas stimulé trop fréquemment je n'y crois pas...

Bref il y a des choses à creuser. Pour ma part ma science s'arrête ici... :pfff:
Jean-Philippe COLIN
Professeur de SVT à l'UPPA - Biologie & Physiologie Animale
Blog: http://svtcolin.blogspot.com/

Chassegnouf
Messages : 13
Inscription : 18 Juin 2011, 00:34
Niveau d'étude / Domaine : diplome 3ème cycle

Re: connexions synaptiques

Messagepar Chassegnouf » 18 Juin 2011, 01:32

Sujet: connexions synaptiques

colin a écrit :J'ai trouvé ceci: http://www.annualreviews.org/doi/abs/10.1146/annurev.physiol.61.1.521
TIMING OF SYNAPTIC TRANSMISSION, B. L. Sabatini and W. G. Regehr
Annual Review of Physiology (1999)

Mais je n'ai pas pu accéder à l'article complet.


Normalement, y a un groupe sur Facebook où on peut partager les PDF des articles, je ne me rappelle plus du nom. Il suffit de faire une demande et on le reçoit par email.

Si tu souhaites ardemment cet article, je peux l'avoir :)


Revenir vers « Forum de biologie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité