Un excès d'ATP ?

Pour tout ce qui traite des expériences de biologie.
AdiallyNSH
Messages : 1
Inscription : 20 Nov 2015, 12:26
Niveau d'étude / Domaine : étudiante en PACES

Un excès d'ATP ?

Messagepar AdiallyNSH » 20 Nov 2015, 12:37

Je me suis posée cette question :
un excès d'ATP cellulaire est-il possible ? Si oui, quelles genres de pathologies cela peut-il entraîner chez l'Homme ?
Au cours de mes recherches je n'ai pu trouver de réponses qu'en cas de défaut d'ATP uniquement.
Je serai aussi curieuse de savoir comment un tel excès est corrigé par l'organisme (^_^)
Alors si vous avez des pistes, ou encore mieux des réponses : merci ;)

Phil
Messages : 14
Inscription : 02 Déc 2015, 11:29
Niveau d'étude / Domaine : Autodidacte
Localisation : Fr

Re: Un excès d'ATP ?

Messagepar Phil » 05 Déc 2015, 15:50

Bonjour,
Cela me parrait difficile. #-/

Il semble que les stocks d'ATP soient très courts dans le temps
Il existe aussi une autre voie pour fournir de l'énergie(mais les sportifs le savent,très limitée également dans le temps),c'est celle de la créatine phosphate.L'ADP,par couplage avec l'hydrolyse de la créatine phosphate peut redevenir de l'ATP.
L'ATP ne peut être stockée à l'état brut excepté au sein des vésicules synaptiques, seuls des intermédiaires peuvent être stockés.

-C'est une molécule soluble dans l'eau,donc j'imagine qu'elle sera hydolysée rapidement pour fournir en énergie les centres vitaux.
-Elles est aussi un messager cellulaire(AMPc),clivé par l'adénylcyclase, une enzyme membranaire.
-C'est un précurseur d'un certain nombre de cofacteurs enzymatiques essentiels,(le NAD+ ou la coenzyme A), et c'est une coenzyme de transfert de groupements phosphate associée de manière non covalente aux enzymes de la classe des kinases.
-C'est aussi un nucléotide qui sert d'élément de base pour un acide nucléique.

J'en oublie sûrement mais ses fonction sont tellement variées,son stockage à l'état brut n'existant apparement pas et le fait qu'elle soit hydrolysable;il me parrait impossible de la trouver en excès.

J'espère que quelqu'un de plus compétent pourra intervenir pour nous éclairer un peu plus. :vieux:

Phil.

brusicor02
Messages : 519
Inscription : 09 Fév 2012, 18:09
Niveau d'étude / Domaine : M2 Chimie - magistère PCM d'Orsay
Localisation : Lyon, FRANCE
Remarque : Ancien pseudonyme : RuBisCO
Contact :

Re: Un excès d'ATP ?

Messagepar brusicor02 » 05 Déc 2015, 17:17

Bonjour,

Apparemment, des récepteurs sont capables de détecter les excès d'ATP (comme P2RX7) ce qui peut déclencher une réponse inflammatoire et la mort de la cellule. On a également des réactions bizarres qui se produisent en cas d'excès d'ATP (comme de la condensation de l'actine), mais je n'ai pas trouvé de pathologie connue dépendant de la concentration d'ATP cellulaire.
♫ Because you know all about that base, 'bout that base, no acid ! ♫

Phil
Messages : 14
Inscription : 02 Déc 2015, 11:29
Niveau d'étude / Domaine : Autodidacte
Localisation : Fr

Re: Un excès d'ATP ?

Messagepar Phil » 05 Déc 2015, 17:42

Haaaa merci pour cette précision....
(En mode humour),les cas de combustion spontanées ne seraient-elles pas liées à un emballement de production d'ATP? :fou: :sgh02:

Plus sérieusement,pour le moment nous voyons que tout est parfaitement orchestré jusqu'à l'apoptose pour préserver l'organisme


Revenir vers « Forum de biologie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 2 invités