Page 1 sur 1

Cancer et Cannabinoïdes

Publié : 06 Mai 2017, 19:46
par LSG
Bonjour,

Je me suis toujours demander si le cannabinoïdes pouvais vraiment guérir le cancer, j'ai vu une video il ya un ans consacrer a se sujet mais j'ai eu une réponse concrete. C'est possible?

Re: Cancer et Cannabinoïdes

Publié : 06 Mai 2017, 22:50
par darrigan
Bonsoir,

Ces substances ont sûrement des effets biologiques, mais de là à guérir le cancer, je n'y crois pas. Car déjà, il n'y a pas un cancer, mais des cancers, qui peuvent être causé par diverses choses. A chaque fois c'est l'ADN des cellules qui est altéré, mais comment imaginer que les cannabinoïdes pourraient réparer ces mutations, ou bien tuer les cellules cancéreuses et uniquement celles-là, sans toucher aux cellules saines ?

Un biologiste pourrait sûrement en dire plus... attendons :mrgreen:

Re: Cancer et Cannabinoïdes

Publié : 06 Mai 2017, 23:08
par ecolami
Bonsoir,
Les cannabinoïdes ne guérissent pas le Cancer, dans le meilleur des cas ils soulagent la personne du fait de leur propriétés stupéfiantes.
Le cannabis n'est pas cancérigène.
Il existe beaucoup d'études que me semblent biaisées qui tentent de démontrer l'interêt (la nécessité?) d'employer du cannabis pour soigner toutes sortes de maladies.

Re: Cancer et Cannabinoïdes

Publié : 08 Mai 2017, 19:40
par LSG
Merci de vos réponse mais d'après vous sa serais possible de guérir le cancer de n'importe quelle façon?

Re: Cancer et Cannabinoïdes

Publié : 09 Mai 2017, 11:09
par colin
Non, il n'y a pas de réponse simple au problème du cancer... Et les cannabinoïdes n'a pas d'effet curatif.

Il y a une approche que je trouve intéressante sur ce sujet:
Il faut considérer que l'ensemble de l'organisme est une "colonie", un assemblage de cellules. Chaque cellule possède sa vie indépendante, vie, mort, multiplication... Mais elle doit également s'intégrer de façon harmonieuse à la colonie. Lorsque ce n'est pas le cas, en raison d'une multiplication anarchique par exemple, il y a cancer...
Là ou cela devient intéressant c'est en prenant une perspective évolutive. Avant d'être pluricellulaires, et donc des colonies, les organismes étaient uni-cellulaires et tant que tels ils étaient soumis à une rude compétition ou le taux de multiplication était un paramètre crucial. Autrement dit les cellules les plus aptes à la multiplication rapide étaient sélectionnées positivement. Se multiplier vite était un énorme avantage. Mais dès lors que l'organisme est pluricellulaire il faut effacer cette tendance forte à la multiplication, ce qui n'est pas une mince affaire.
En réalité la capacité de multiplication est toujours là, nous sommes tous issus de la prolifération d'une unique cellule œuf (Baleine, humain, ou moustique), mais cette tendance elle est inhibée en permanence, ou finement contrôlée. Avec cette perspective on comprend mieux pourquoi il est obligatoire d'avoir ce type de dysfonctionnement.