Bioélectromagnétisme

Pour tout ce qui traite des expériences de biologie.
jeanrecherche
Messages : 5
Inscription : 09 Août 2011, 21:44
Niveau d'étude / Domaine : ingénieur électrotechnique

Bioélectromagnétisme

Messagepar jeanrecherche » 09 Août 2011, 22:49

Dans le domaine de la santé,les champs électromagnétiques seraient sensés apporter des solutions dans le traitements de certaines affections,les explications pseudo-scientifiques semblent assez touffues , quelqu'un peut-il apporter des réponses ?
On parle également de magnétothérapie.
De champs magnétiques stationnaires ou pulsés à basse fréquence .
Dans le flux de ces informations techniques il n'est pas évidents de tirer des conclusions précises .

thadrien
Messages : 295
Inscription : 19 Mars 2011, 12:23
Niveau d'étude / Domaine : Diplôme d'ingénieur en électronique
Localisation : Grenoble, France
Contact :

Re: Bioélectromagnétisme

Messagepar thadrien » 20 Août 2011, 00:55

Salut,

Je connais un truc dans le domaine médical qui fonctionne, que j'ai personnellement testé : l'utilisation de microondes pour détendre des muscles tendus en les réchauffant, en kinésithérapie. La chaleur est profonde, mais douce et agréable. C'est un peu à la manière d'un four à microondes, en beaucoup moins puissant bien sur.

L'effet dans ce cas-là est purement thermique. L’intérêt des microondes par rapport aux autres modes de transmission est sa diffusion plus en profondeur, donc plus dans la masse du muscle, et non plus seulement dans la peau.

Ce kiné et probablement d'autres ont traité des masses de patients avec. Aucun n'a développé de cancer ou de problèmes particuliers. Pourtant, les puissances en jeu sont bien plus élevées que celles émise par un téléphone portable. Cependant, je ne me souviens plus de la fréquence, qui est un paramètre particulièrement important quand on évalue les effets physiques des ondes.

Je n'y connais absolument rien sur les dangers éventuels des ondes électromagnétiques.

De mémoire, il y a un cas d'un travailleur tombé dans le coma après avoir manipulé une source microondes pour un radar de forte puissance. Il ne s'agit pas des radars routiers mais de radars comme ceux des aéroports. Il faut savoir que l'onde doit parcourir la distance séparant le radar de l'avion une fois pour l'aller et une fois pour le retour et après l'atténuation totale être encore suffisante pour être détectée. Les puissances en jeu sont donc très élevées. C'était de plus un modèle beaucoup plus puissance que la moyenne.

Bref, il s'agit d'un cas extrême, de la même manière que l'homme mort après avoir bu 40 litres d'eau.

Maintenant, pour les effets sur le long terme des sources de faible puissance, on ne sait pas grand chose. Actuellement, pour les estimations de doses à ne pas dépasser et de risques, on ne considère que les effets thermiques, car ce sont les seuls que l'on sait correctement modéliser. Il sont négligeables pour les sources de microondres "grand public". Mais qu'en est-il des autres effets ?

On fait en recherche et en milieu hospitalier de la stimulation magnétique transcraniene. En recherche, cela sert à diminuer les performances cognitives d'une zone cérébrale afin d'étudier sa fonction, en voyant quels effets cette stimulation a sur les performances cognitives "globales". (Désolé pour le manque de précision du vocabulaire, mais il est maintenant 00:42.) Il est à noter toutefois qu'il s'agit là de très basses fréquences (3 Hz), et donc que l'on ne peut ABSOLUMENT pas comparer ceci aux effets du portable, qui travaille dans trois bandes : 900 MHZ, 1800 MHz, 2400 MHz.

Quand aux effets du 50 Hz, je ne sais rien sur le sujet.

Notons que ces basses fréquences sont dans le domaine audio, et que beaucoup d'appareils électroniques ont tendance à se comporter en hauts-parleurs vis-à-vis des fréquences qu'ils manipulent. L'exemple classique est celui du 50 Hz. Mais, par exemple, je suis personnellement capable de dire quand le chargeur de mon portable a fini de charger celui-ci, car, à la fin de la charge, il produit un tout petit son, très aigu, que seuls les gens ayant une bonne oreille sont capables d'entendre. Même chose pour mon ancien ordinateur portable.

Tout étude sur les champs électromagnétiques à basse fréquence devrait donc être faite de telle sorte que l'on puisse exclure tout effet du potentiellement à des ondes sonores, même d'amplitude très faible.

Bref, on ne sait pas grand chose sur le sujet. Et cette information est hélas noyée dans la désinformation à la fois du lobby des téléphones portables et à la fois celle, il faut bien le dire, du lobby écologiste anti téléphones portable.

Maintenant, il n'y a pas que les questions scientifiques. Il y a aussi les questions politiques et éthiques. En particulier, si il y avait un risque avéré, il faudrait clairement poser la question du partage des risques et du partage des bénéfices. Il ne serait pas normal que les bénéfices des opérateurs de téléphonie mobile soient seulement pour leurs actionnaires alors que leurs risques sont pour tout le monde, si le dit-risque était avéré bien sûr. Mais ce sont là d'autres questions.

A bientôt,
Mort aux signatures !!!!!!

ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2479
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Re: Bioélectromagnétisme

Messagepar ecolami » 20 Août 2011, 23:37

Bonjour,
Les champs magnétiques sont souvent censés avoir une action sur les êtres vivants. Pour se faire une opinion il faut considérer d'abord qu'il s'agit d'un champ et non d'une onde électromagnétique (=avec une fréquence), ensuite se demander sur QUOI pourrait agir ce champ. Là les possibilités sont vraiment limitées: certains êtres vivants disposeraient de fines particules d'oxyde de fer magnétique dont la position pourrait varier avec un champ magnétique et être identifié ou perçue un peu comme le système des oolithes dans les canaux vestibulaires de 'l'oreille interne.
Par ailleurs il existe une technique de mesure de l'oxygène dans le sang qui se fait sans contact avec le sang en exploitant une propriété magnétique de l'Oxygène (combiné à l'hémoglobine). Donc on peut imaginer une action possible. Je n'ai pas les détails précis de cette technique, simplement je trouve épatant qu'on puisse avec une simple petite pince posée sur le bout d'un doigt connaitre la quantité d'Oxygène dissous.
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

thadrien
Messages : 295
Inscription : 19 Mars 2011, 12:23
Niveau d'étude / Domaine : Diplôme d'ingénieur en électronique
Localisation : Grenoble, France
Contact :

Re: Bioélectromagnétisme

Messagepar thadrien » 08 Oct 2011, 10:34

ecolami a écrit :Par ailleurs il existe une technique de mesure de l'oxygène dans le sang qui se fait sans contact avec le sang en exploitant une propriété magnétique de l'Oxygène (combiné à l'hémoglobine). Donc on peut imaginer une action possible. Je n'ai pas les détails précis de cette technique, simplement je trouve épatant qu'on puisse avec une simple petite pince posée sur le bout d'un doigt connaitre la quantité d'Oxygène dissous.


C'est une technique de résonance magnétique nucléaire. On met l'échantillon dans un champ magnétique intense qui aligne les moments magnétiques des noyaux d'hydrogène puis, avec un autre champ que l'on met et que l'on coupe ensuite, on donne à ces atomes un mouvement de précession (dite de Larmor) que l'on mesure ensuite par la mesure de l'induction magnétique qu'il produit (il y a plusieurs variantes mais c'est le principe général).

Cette page résume bien le sujet, en donnant à la fois les points importants, mais sans se noyer non plus dans des détails inutiles en première approche : http://www.faidherbe.org/site/cours/dupuis/rmn2.htm
Mort aux signatures !!!!!!

ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2479
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Re: Bioélectromagnétisme

Messagepar ecolami » 14 Oct 2011, 01:20

:salut: Merci Thadrien pour ces informations :+1:
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

RGenev
Messages : 1
Inscription : 25 Jan 2012, 15:55
Niveau d'étude / Domaine : License

Re: Bioélectromagnétisme

Messagepar RGenev » 25 Jan 2012, 16:24

Ces informations me semblent plus ou moins complets, mais le concept de magnétothérapie ci-haut m'intéresse beacoup plus. Je crois que je vais m'informer là-dessus avant de poster quoi que ce soit.

thadrien
Messages : 295
Inscription : 19 Mars 2011, 12:23
Niveau d'étude / Domaine : Diplôme d'ingénieur en électronique
Localisation : Grenoble, France
Contact :

Re: Bioélectromagnétisme

Messagepar thadrien » 29 Jan 2012, 13:34

RGenev a écrit :Ces informations me semblent plus ou moins complets, mais le concept de magnétothérapie ci-haut m'intéresse beacoup plus. Je crois que je vais m'informer là-dessus avant de poster quoi que ce soit.


Quelques liens sur le sujet :

http://www.charlatans.info/magneto.shtml
http://www.charlatans.info/memoiredeleau.shtml
http://www.unice.fr/zetetique/articles/ ... e_eau.html

Après cela, on est définitivement vacciné contre ces arnaques !
Mort aux signatures !!!!!!

ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2479
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Re: Bioélectromagnétisme

Messagepar ecolami » 29 Jan 2012, 23:24

thadrien a écrit :
ecolami a écrit :Par ailleurs il existe une technique de mesure de l'oxygène dans le sang qui se fait sans contact avec le sang en exploitant une propriété magnétique de l'Oxygène (combiné à l'hémoglobine). Donc on peut imaginer une action possible. Je n'ai pas les détails précis de cette technique, simplement je trouve épatant qu'on puisse avec une simple petite pince posée sur le bout d'un doigt connaitre la quantité d'Oxygène dissous.


C'est une technique de résonance magnétique nucléaire. On met l'échantillon dans un champ magnétique intense qui aligne les moments magnétiques des noyaux d'hydrogène puis, avec un autre champ que l'on met et que l'on coupe ensuite, on donne à ces atomes un mouvement de précession (dite de Larmor) que l'on mesure ensuite par la mesure de l'induction magnétique qu'il produit (il y a plusieurs variantes mais c'est le principe général).

Cette page résume bien le sujet, en donnant à la fois les points importants, mais sans se noyer non plus dans des détails inutiles en première approche : http://www.faidherbe.org/site/cours/dupuis/rmn2.htm

Bonsoir Thadrien, je viens juste de remarquer que tu m'as indiquée une méthode pour l'hydrogène et non pas l'oxygène. D'ailleurs il me semble que la RMN ne s'applique qu'aux noyaux ayant un nombre impair de spin. Je viens aussi de trouver une page du wiki http://scienceamusante.net/wiki/index.p ... yg%C3%A8ne sur ce sujet. enfin pas pour le dosage de l'oxygène dans le sang avec ces petites pinces.
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

Paradox
Messages : 77
Inscription : 04 Avr 2011, 10:36
Niveau d'étude / Domaine : M1 Chimie
Localisation : Paris, France

Re: Bioélectromagnétisme

Messagepar Paradox » 31 Jan 2012, 01:25

Salut

Pour la saturation en O2 du sang on emploie couramment des appareils colorimétriques plutôt que ces moyens complexes. La pince comprend deux sources de lumière $, l'une est rouge et l'autre émet dans l'infrarouge. L'hémoglobine absorbe différemment suivant qu'elle a complexé un O2 ou non, et ainsi on peut avoir accès au taux d'hémoglobine saturée.
C'est ce système là qui ne nécessite qu'une petite pince sur le doigt. De plus l'appareil joue sur le fait qu'au rythme des battements du coeur les artères se gonflent et se resserrent pour discriminer les signaux des artères.
Mais avec un tel procédé on n'a pas accès directement à la quantité d'oxygène dissous dans le sang.
Prenons un exemple : une personne qui souffre d'anémie porte un saturomètre. Il possède très peu de globules rouges dans le sang, cependant le processus de respiration fonctionne parfaitement. Par conséquent, le saturomètre va indiquer une saturation très élevée. Cependant, il n'y aura que peu d'oxygène dissous dans le sang.

Les méthodes par RMN (ou RPE car O2 est paramagnétique) de détection de O2 nécessitent un appareillage bien plus conséquent.

Par ailleurs pour être actif en RMN, un noyau doit posséder un spin non nul, ce qui n'est pas le cas de 16O mais en revanche 17O sera actif en RMN

ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2479
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Re: Bioélectromagnétisme

Messagepar ecolami » 31 Jan 2012, 10:59

:salut: Merci d'avoir répondu précisément :+1:
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

thadrien
Messages : 295
Inscription : 19 Mars 2011, 12:23
Niveau d'étude / Domaine : Diplôme d'ingénieur en électronique
Localisation : Grenoble, France
Contact :

Re: Bioélectromagnétisme

Messagepar thadrien » 04 Fév 2012, 01:44

ecolami a écrit :Bonsoir Thadrien, je viens juste de remarquer que tu m'as indiquée une méthode pour l'hydrogène et non pas l'oxygène. D'ailleurs il me semble que la RMN ne s'applique qu'aux noyaux ayant un nombre impair de spin. Je viens aussi de trouver une page du wiki http://scienceamusante.net/wiki/index.p ... yg%C3%A8ne sur ce sujet. enfin pas pour le dosage de l'oxygène dans le sang avec ces petites pinces.


Au temps pour moi. Paradox a bien résumé la situation.

Pour info, RPE veut dire résonance paramagnétique électronique.
Mort aux signatures !!!!!!


Revenir vers « Forum de biologie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités