Sève et circulation dans la plante

Pour tout ce qui traite des expériences de biologie.
ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2414
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Sève et circulation dans la plante

Messagepar ecolami » 14 Déc 2011, 22:05

Bonjour,
On sait que la sève peut monter dans la plante grâce à la pression osmotique. Seulement aprés avoir compris comment elle montait il reste à comprendre comment elle descend.
Le problème est plus compliqué qu'il n'y paraît: dans le sens montant on part d'une sève principalement chargée de sels minéraux et arrivée dans les feuilles il y a production de nombreuses molécules organique et donc la concentration en solutés augmente. On est dans un schéma favorable à l'osmose.
Mais pour que la sève puisse redescndre et alimenter les racines dans leur fonctionnement et croissance il faut trouver le mécanisme qui semble aller à contre-sens de la pression osmotique. Je n'ai pas la réponse.
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

colin
Modérateur
Modérateur
Messages : 70
Inscription : 18 Mai 2011, 19:23
Niveau d'étude / Domaine : Bac +5 - Agrégation
Localisation : Pau
Contact :

Re: Sève et circulation dans la plante

Messagepar colin » 15 Déc 2011, 19:54

Je vais essayer de faire simple:

En fait la montée de sève est liée à la pression osmotique (entre autre - l'évapo-transpiration est importante également), la descente de la sève élaborée elle est liée à la pression hydrostatique (purement mécanique).Voilà comment cela se passe (le tout est très bien résumé sur l'image clic dessus pour l'agrandir):

Les cellules foliaires déchargent en permanence du saccharose dans le phloème, la sève élaborée se charge en solutés, l'augmentation de l'osmolarité attire l'eau du xylème (sève brute moins concentré) vers le phloème. La pression hydrostatique tend alors à déplacer le liquide vers le bas. Et voilà !
Image
Plus bas dans la plante le saccharose est récupéré par transport actif et l'osmolarité diminue, et par conséquent les influx d'eau en provenance du xylème (faudrait pas que toute la sève brute soit pompée dès le départ)

l'image provient de cette page : http://www.cours-pharmacie.com/biologie-vegetale/leau-de-labsorption-a-la-transpiration.html
(texte explicatif en bas)
Jean-Philippe COLIN
Professeur de SVT à l'UPPA - Biologie & Physiologie Animale
Blog: http://svtcolin.blogspot.com/

darrigan
Administrateur
Administrateur
Messages : 2351
Inscription : 16 Mars 2011, 15:48
Niveau d'étude / Domaine : Docteur en chimie physique
Localisation : Pau (64), France
Contact :

Re: Sève et circulation dans la plante

Messagepar darrigan » 15 Déc 2011, 22:10

Ça alors, la redescente de la sève se fait alors simplement par gravité, parce qu'elle est plus dense en hauteur (car chargée en sucres) qu'en bas ?
Aide-toi et le forum t'aidera ! Image

colin
Modérateur
Modérateur
Messages : 70
Inscription : 18 Mai 2011, 19:23
Niveau d'étude / Domaine : Bac +5 - Agrégation
Localisation : Pau
Contact :

Re: Sève et circulation dans la plante

Messagepar colin » 16 Déc 2011, 11:19

[Est très énervé car il avait oublié de se connecter avant de poster sa réponse et à perdu tout son texte !! Grrr]
Donc je recommence !


La gravité est insuffisante pour expliquer le mouvement d'eau. (la capillarité dans les vaisseaux conducteurs de sève s'y oppose largement).

En fait la forte concentration en saccharose dans les organes "sources" (CàD qui produise du saccharose: ex feuilles/tubercules) attire un flux d'eau assez importants. Mais comme les cellules végétales ne peuvent se déformer à cause de leurs parois pecto-cellulosiques, cet afflux d'eau crée un pression hydrostatique ou de turgescence purement mécanique. Cette pression suffit à pousser l'eau "de proche en proche" vers des zones ou la pression de turgescence est moindre comme c'est le cas des organes puits (qui puisent le saccharose). En effet le "captage" de saccharose par ces organes favorise au contraire un diminution de la pression de turgescence, l'eau ayant alors tendance à rejoindre la sève brute (qui est plus concentré à ce niveau). Enfin même si le gradient de concentration du saccharose est défavorable au mouvement d'eau, il va faciliter sa diffusion à l'intérieur même de la sève en mouvement.
Le transport ayant toujours lieu des organes "sources" aux organes "puits", la sève élaborée peut circuler du bas vers le haut (ex: d'un tubercule vers la base de la tige par exemple).

L'ensemble n'est encore qu'une hypothèse dite du "flux sous pression". A noter enfin que la vitesse de circulation de la sève élaborée est faible (50cm/h, contre 15m/h pour la sève brute). Bref faire circuler la sève élaborée c'est compliqué !
Jean-Philippe COLIN
Professeur de SVT à l'UPPA - Biologie & Physiologie Animale
Blog: http://svtcolin.blogspot.com/

ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2414
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Re: Sève et circulation dans la plante

Messagepar ecolami » 16 Déc 2011, 12:17

:salut: Merci Colin pour ces explications détaillées qui montrent la complexité de ce processus qui semblait simple avant réflexion plus approfondie.
C'est une question que je me posai depuis longtemps et qui n'est pas abordée sur Wikipédia à ma connaissance.
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr


Revenir vers « Forum de biologie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités