Page 1 sur 1

les etres vivants sur les milieux insulaires

Publié : 26 Juil 2012, 23:08
par fromageblanco
bonjour a tous.

j'aimerais savoir comment les êtres vivant on pu apparaître sur les îles au milieux des océans.
on peux imaginer comment les poissons, les végétaux, voir les insectes volants on pu coloniser ces iles, mais comment expliquer l'arrivée de végétaux, de mammifères ?

ps: je parle naturellement de l’arrivée d’êtres vivants sans rapport avec l'homme.

merci a tous !

Re: les etres vivants sur les milieux insulaires

Publié : 27 Juil 2012, 09:29
par bioman94
cela arrive souvent grâce à des phénomène hasardeux: par exemple lors d'une tempête un arbre ou une branche est emporté en mer alors qu'un lézard se trouve dessus, il est alors emporter sur une île. Mais on pourrait également se dire que les île sont, si elles ne sont pas d'origines volcaniques, des morceau de continent sur lequels habités des animaux et des plantes...
mais aussi pour les plantes, leurs graines peuvent être emportées très loin...etc

Re: les etres vivants sur les milieux insulaires

Publié : 27 Juil 2012, 10:54
par ecolami
Bonjour,
Il y a plusieurs réponses:
l'ile peut avoir été rattachée a un continent et avoir emporté des espèces vivantes (madagascar, australie etc........)
Des bois flottés ou des noix de cocos ont échoué sur les plage et les espèces vivantes ou graines retenues dessus ont pu se développer.
Des oiseaux ont ammené dans leur plumage des oeufs ou spores microscopiques.
Il ya aussi l'exemple d'iles volcaniques sorties récemment de l'océan et dont le peuplement écologique a été étudié, en Islande dans mon exemple.
Au départ le sol est constitué exclusivement de lave solidifiée sans aucune cendre. Sur un tel substrat aucune plante ne peut s'accrocher.
Seulement les oiseaux viennent et colonisent le site. Ils laissent donc des excréments que le ruissellement accumule par endroit. Comme ces excréments peuvent contenir des graines non digérées (mais trés peu puisque ce sont des oiseaux marins) il se développe une végétation uniforme (= trés petit nombre d'espèces.)

Sans aller chercher l'exemple des iles il suffit de remarquer l'évoultion d'un vaste bassin cimenté rempli d'eau de pluie: il finit par y avoir des algues et toutes sortes de choses qui y apparaissent sans qu'on comprenne vraiment comment.
Il faut savoir que lors des explorations des mers on trouvé a plusieurs reprises des iles inhabitées par l'homme et qui étaient pourtant grandes et accueillantes.

Re: les etres vivants sur les milieux insulaires

Publié : 27 Juil 2012, 15:47
par fromageblanco
ok,

peut-on imaginer une colonisation par des êtres primitifs, qui auraient ensuite evolués en mammifères supérieurs?

Re: les etres vivants sur les milieux insulaires

Publié : 27 Juil 2012, 16:44
par bioman94
je ne pense pas qu'une bactérie détachée sur une île puisse évoluée en un mamifère dans des condition différente que celle du continent. :pfff:

Re: les etres vivants sur les milieux insulaires

Publié : 27 Juil 2012, 16:46
par bioman94
peutite faute de frappe: il faut enlever détachée :?

Re: les etres vivants sur les milieux insulaires

Publié : 27 Juil 2012, 16:58
par ecolami
Bonsoir,
Pour qu'une cellule primitive évolue en un être supérieur il faut dans tous les cas énormément de temps.Donc la réponse dépend, entre autres, de l'échelle de temps considérée. Ce qui arrive beaucoup plus facilement ce sont des évolution d'une espèce vers une nouvelle autre (elephant d'asie et élephant d'afrique bien que ce ne soient pas des iles et qu'il y ait un passage possible par la terre ferme tout se passe comme si ces animaux viviaient sur une (grande) ile.
L'exemple du volcan islandais montre une colonisation a l'échelle de quelques années, alors je sais bien que c'est un cas particulier parce que l'ile nouvelle n'est pas trés loin de l'Islande.

Re: les etres vivants sur les milieux insulaires

Publié : 30 Juil 2012, 18:05
par colin
En ce qui concerne la colonisation la plupart des idées ont été données déjà, oiseaux transporteurs, radeaux végétaux, etc.

Les îles sont des modèles très intéressants en écologie évolutive. Ce sont d'ailleurs les îles Galapagos et leur faune extraordinaire qui ont inspiré Darwin pour formuler l'idée de la sélection naturelle et de la spéciation (l'origine des espèces)...
Ainsi l'isolement génétique sur les îles constitue un contexte favorable pour l'apparition de nouvelles espèces souvent équivalentes, dans leurs niches écologiques, à celles présentes sur le continent. En Australie par exemple les marsupiaux sont restés très diversifiés jusqu'à l'introduction de mammifères placentaires par l'Homme. On a par exemple une taupe marsupiale ou encore des espèces carnivores très semblables aux canidés...

Pour jouer au jeu des hypothèses, on peut imaginer le scenario de la réintroduction de l'ancêtre commun des amniotes sur une île déserte. Mais nul de ne peut en prédire le résultat... Émergence de mammifères ou pas, émergence de reptiles, d'oiseaux ou pas ... il est plus probable que le résultat soit très différent et encore inconnu de nous. Nous ne pouvons que tenter de l'imaginer. Re-obtenir des primates serait comme refaire la même suite de millions de lancés de dés et donc très peu probable, mais théoriquement pas impossible.