Page 1 sur 1

Incohérence dans CLP/SGH pour l'éther de pétrole

Publié : 26 Mai 2011, 21:17
par coton
Bonsoir tout le monde,

Je suis actuellement en stage à la CDSM (compagnie des détergents et du savon de Marseille) et je manipule pas mal de l'éther de pétrole. Comme on peut le voir sur cette photo: http://imageshack.us/photo/my-images/101/imag0445.jpg
L'étiquette indique :sgh02: :sgh07: :sgh08: :sgh09:

Pour plus d'information sur ce produit je me suis rendus sur le wiki: Éther de pétrole
Et surprise, le produit serait uniquement :sgh02:

Pourquoi une telle différence ? #-/

Re: Incohérence dans CLP/SGH pour l'éther de pétrole

Publié : 26 Mai 2011, 21:28
par darrigan
Cette page sur le wiki n'a pas été mise à jour depuis la nouvelle réglementation et je n'avais pas mis tous les dangers.

Mais il est difficile de savoir ce qu'est l"éther de pétrole" : il en existe de divers type, selon la composition. Certains extraits de pétroles ont des points d'ébullition plus ou moins hauts. Comme le white spirit en fait...

Dans le règlement CLP, on trouve de nombreux mélanges qui peuvent correspondre à cela. La plupart sont classés Cancérogénicité catégorie 1B et Danger par aspiration d'où : :sgh08: SGH08 DANGER, H350, H304. Ils ne sont pas classés inflammables car leur point d'éclair est trop haut.

Ton bidon d'éther de pétrole mentionne-t-il un n°CE ou n°CAS ? Je pourrais alors voir la substance/le mélange le plus proche dans le règlement.
:salut:

Re: Incohérence dans CLP/SGH pour l'éther de pétrole

Publié : 27 Mai 2011, 00:11
par darrigan
J'ai cherché des infos.

En fait l'éther de pétrole, essence G, est trop peu précisément défini, on peut difficilement attribuer des classes et catégories avec certitude.

- Dans le règlement CLP la classe Liquide inflammable n'est pas attribuée aux produits du genre "Naphta léger" (hydrotraité ou hydrodésulfuré)... ce qui est curieux...
- Dans la Fiche toxicologique n°96 de l'INRS (de 1999, ça commence à dater !), sont indiquées les compositions moyennes des essences A, B, C...H. L'éther de pétrole correspond à Essence G. Toutes ont des points d'éclair < 18°C et donc il serait logique de les classer en Liquides inflammables, catégorie 1 ou 2. Les essences ont des intervalles de distillation entre 30 et 210, mais l'éther de pétrole (G) entre 30 et 75, les autres étant entre 40 et 210. Il serait donc logique de classer l'éther de pétrole en Liquides inflammables de catégorie 1. Les autres pourrait être en catégorie 2, mais vu comment le flou artistique règne sur les valeurs, il serait plus prudent de les mettre en catégorie 1 (au moins les essences A et H).

Ni l'INRS ni le Règlement CLP ne mentionnent le pictogramme "polluant"... :-/ pourtant je serais bien tenté de l'y mettre, par solidarité avec les poissons... (ok c'est pas un critère très objectif !) ;-)

Je viens de mettre à jour la page du wiki avec ce que propose Carlo Erba comme classification... en ajoutant tout de même le H336 (qui était présent dans l'ancien règlement)

Re: Incohérence dans CLP/SGH pour l'éther de pétrole

Publié : 27 Mai 2011, 01:09
par alexchimiste
Il n'empêche que ce type la d'éther de pétrole contient en grande proportion du pentane et de l'hexane, qui sont eux deux connus pour être inflammables. D'autant plus que si je ne m'abuse, l'hexane est classé CMR depuis peu.

Re: Incohérence dans CLP/SGH pour l'éther de pétrole

Publié : 27 Mai 2011, 12:36
par coton
Merci pour ces précisions.

@Darrigan n°CAS : 64742-49-0

Re: Incohérence dans CLP/SGH pour l'éther de pétrole

Publié : 27 Mai 2011, 13:20
par bleucobalt
L'annexe VI donne pour ce n° CAS :
Naphta léger (pétrole), hydrotraité
Combinaison complexe d'hydrocarbures obtenue par traitement d'une fraction pétrolière à l'hydrogène en présence d'un catalyseur. Se compose d'hydrocarbures dont le nombre de carbones se situe principalement dans la gamme C4-C11 et dont le point d'ébullition est compris approximativement entre -20°C et 190°C.
naphta hydrotraité à point d'ébullition bas

ce : 265-151-9 ; cas : 64742-49-0
et à ma grande surprise un seul picto : :sgh08:
avec
H350 : Peut provoquer le cancer
H340 : Peut induire des anomalies génétiques
H304 : Peut être mortel en cas d’ingestion et de pénétration dans les voies respiratoires.

La fds del'inrs n'est pas à jour mais me semble plus prudente, car contient l'ancien pictogramme inflammable en plus du nocif ainsi que les phrases R11 "facilement inflammable" et R65 "nocif:peut provoquer une atteinte des poumons en cas d'ingestion" (trop peu détaillée sur les risques réels à mon goût, SGH est plus détaillé)

Re: Incohérence dans CLP/SGH pour l'éther de pétrole

Publié : 27 Mai 2011, 13:42
par darrigan
bleucobalt a écrit :et à ma grande surprise un seul picto : :sgh08: avec H350 H340 H304

Comme tu dis !
Je suis aussi surpris que toutes les fractions distillées/hydrogénées du pétrole dans le Règlement soient si peu classées. Ce n'est pas cohérent avec ce que l'on trouve par ailleurs... mais ça pourrait évoluer dans les prochaines adaptations.

Si on regarde toute la série des distillats et fuels (numéros INDEX 648- et 649-xxx-yy-z) autres que gazeux, ils ont tous le pictogramme :sgh08: et seulement celui-ci ! même pas un :sgh09: ou un :sgh02: parfois. :-/

Re: Incohérence dans CLP/SGH pour l'éther de pétrole

Publié : 27 Mai 2011, 14:08
par bleucobalt
Étrange, effectivement...
Comme ce mélange préexistait dans l'ancienne norme, que c'est un "produit" industriellement commun, et qu'il est "classé" plus haut dans l'ancienne norme il faudrait vérifier si ce n'est pas une nouvelle "coquille" de l'annexe VI :
L'annexe VII donne la convertion entre l'ancienne norme et la nouvelle pour certaines substances...Je vais vérifier ce soir, si par hasard il n'existe pas une incohérence entre l'annexe VII (si une entrée existe pour ce CAS dans l'annexe VII) et l'annexe VI qui me paraît "sous classé" dans l'état actuel...

Re: Incohérence dans CLP/SGH pour l'éther de pétrole

Publié : 27 Mai 2011, 21:29
par bleucobalt
...Pas de correspondance trouvée entre l'annexe VI et l'annexe VII pour cette substance, la seule réponse officielle actuelle est donc celle déjà citée (bien que je trouve ça étonnant...)

Re: Incohérence dans CLP/SGH pour l'éther de pétrole

Publié : 28 Juin 2011, 20:03
par coton
Bonsoir,

Nous avons passé commande de l'éther de pétrole à Carlo Erba et nous avons réceptionné la commande aujourd'hui. Devinez quoi? Le picto CMR a disparu, seul :sgh02: :sgh07: :sgh09: sont encore présents.

Le numéro CAS est le même qu'auparavant.

Comment expliquer vous cela ?

Re: Incohérence dans CLP/SGH pour l'éther de pétrole

Publié : 29 Juin 2011, 10:03
par bleucobalt
@ coton : Toujours le même CAS ? Toujours pas de CE ou de référence au n°INDEX ?
Peux-tu nous refaire une photo de ce nouveau bidon, pour que l'on ait les phrases H et P ?
Ce qui est étonnant c'est que :sgh08: disparaissent au profit de :sgh07: , il semblerait pourtant que ce soit le seul qui devrait rester...

Re: Incohérence dans CLP/SGH pour l'éther de pétrole

Publié : 25 Juil 2011, 11:23
par fromageblanco
bonjour messieurs,

il me semble que le pictogramme :sgh02: est indispensable :

efin quoi, meme si la reglementation n'en parle pas, il est de notoriétée publique que l'ether de pétrole, qui plus et l'essence G sont inflamables. l'essence en général sa brule.

Re: Incohérence dans CLP/SGH pour l'éther de pétrole

Publié : 25 Juil 2011, 13:10
par darrigan
il me semble que le pictogramme :sgh02: est indispensable :

efin quoi, meme si la reglementation n'en parle pas, il est de notoriétée publique que l'ether de pétrole, qui plus et l'essence G sont inflamables. l'essence en général sa brule.

Mais la catégorisation dans la classe des liquides inflammables répond à deux critères : le point d'éclair et la température d'ébullition. Si le point d'éclair est supérieur à 60°C, alors la substance ou le mélange n'est pas classé inflammable dans le Règlement CLP. Donc si c'est le cas pour ton éther de pétrole, il n'y a pas lieu de faire figurer le pictogramme :sgh02: ... c'est le règlement, c'est comme ça. Dans les recommandations SGH il y avait une "catégorie 4" pour un point d'éclair compris entre 60 et 93°C : c'eût été une bonne chose de conserver cette 4e catégorie, mais le conseil de l'Europe en a décidé autrement.

Re: Incohérence dans CLP/SGH pour l'éther de pétrole

Publié : 25 Juil 2011, 13:39
par fromageblanco
merci !

si ca peut aider, mon bidon d'ether de pétrole, (essence F) presente ces troins pictos :

:sgh02: :sgh09: :sgh07:

Re: Incohérence dans CLP/SGH pour l'éther de pétrole

Publié : 25 Juil 2011, 13:42
par bleucobalt
Effectivement!
C'est bien dommage pour cette catégorie 4 mais c' est comme ça...
Dura Lex sed Lex ...

Re: Incohérence dans CLP/SGH pour l'éther de pétrole

Publié : 25 Juil 2011, 13:46
par fromageblanco
enfait, quand on que le point d'éclair est supérieur a 60° sa veut dire que si mon produit est a 20°, je peut approcher une allumette il ne brulera pas ? parceque l'essence F s'enflamme a 20°.

Re: Incohérence dans CLP/SGH pour l'éther de pétrole

Publié : 25 Juil 2011, 20:25
par Paradox
Oui, d'ailleurs si l'on regarde les points éclair des diverses essences sur le wiki, on a pour l'essence G un point éclair coupelle fermée inférieur à 0°C, donc d'après ce que dit Clovis, on devrait avoir le picto :sgh02: sur la bouteille.

Fromageblanco : Oui, c'est normal que l'essence F s'enflamme à 20°C. Son point éclair est situé plus bas

Re: Incohérence dans CLP/SGH pour l'éther de pétrole

Publié : 26 Juil 2011, 00:43
par fromageblanco
heu... histoire qu'on soit tous d'accord :

l'essence G est plus volatile que l'essence A ou c'est l'inverse ?
parceque le wiki dit que l'ether de pétrole est la fraction la plus volatile du pétrole et qu'il est appellé essence G.

mystere mystere...

Re: Incohérence dans CLP/SGH pour l'éther de pétrole

Publié : 22 Déc 2011, 00:36
par darrigan
fromageblanco a écrit :l'essence G est plus volatile que l'essence A ou c'est l'inverse ?
parceque le wiki dit que l'ether de pétrole est la fraction la plus volatile du pétrole et qu'il est appellé essence G.

Réponse, "un peu" tardive (dans les deux sens du terme) ;-)
L'essence G (= éther de pétrole) est obtenue par distillation, dans une plage de température entre 30 et 75°C. Elle est donc un peu plus volatile que l'essence A, qui est obtenue dans la fraction 40-100°C.

Au fait, si vous avez rencontré d'autres étiquettes différentes pour l'éther de pétrole (avec ou sans :sgh08:, avec ou sans :sgh09:, avec ou sans :sgh02: ...), n'hésitez pas à mettre ici vos belles photos.