Cable et intensité

Pour tout ce qui traite des expériences de physique.
Dracula
Messages : 254
Inscription : 25 Juin 2011, 18:55
Niveau d'étude / Domaine : Master agronomie

Cable et intensité

Messagepar Dracula » 06 Nov 2012, 20:04

Bonsoir tout le monde , voila je voudrais comprendre quelque chose concernant les câbles et leur capacité à résister à une intensité donnée , lorsque l'on dit qu'un câble de 50 mm2 peut résister à 230 ampères , est ce que le voltage compte ? je veux dire un câble qui ne résiste pas 300 ampères pour 2 volts ne résistera pas t il pas également à 300 ampères sous 0.2 volts ?

Deuxième question , un câble de 50mm2 sous 1.2 volts peut tenir combien d'ampères ? merci

Moulin
Messages : 188
Inscription : 12 Avr 2011, 09:37
Niveau d'étude / Domaine : neant

Re: Cable et intensité

Messagepar Moulin » 07 Nov 2012, 09:56

Cher Dracula

Je pense que tu devrais faire une analogie hydraulique (qui donne une image mais ces deux domaines ne sont comparables que jusqu'a un certain point): l'intensite c'est le debit d'eau dans le tuyau, la difference de potentiel c'est la difference de niveau entre l'entree du tuyau et sa sortie.

La resistance a l'ecoulement du tuyau correspond a la resistance electrique. Dans les deux cas ils sont inversement proportionnels a la section.

La regle empirique 8 amperes par mm2 carres de section correspond a un echauffement tolerable par effet joule du conducteur mais n'a rien a voir avec la difference de potentiel ou le voltage.

l'echauffement par effet joule est exprime par R X I^2 X t X 4,18
pourqui R X I ^2
parceque comme U = R X I et que W = U X I en assemblant ces deux egalite on a W = R X I^2
pendant un certain temps, cela donne R X I^2 X t -> ce sont des watts heures de nos compteurs electriques
si tu fais passe 1 watt pendnat une heure dans un radiateur tu vas consommer un watt heure et pour calculer les calories que ton radiateur va te donner il faut diviser par 4,18 d'ou la formule assez hermetique a priori de calories R X I^2 X t X 4,18.

tout ce paragraphe en fait resulte de la notion d'energie et de travail qu'il faudrait developper mais ici encore si tu reflechis a un poids que tu monte avec un treuil (kilogramme metre) et ce travail fait a chaque seconde (kilogramme metre par seconde c'est a dire un kilogramme monte d'un metre chaque seconde) tu te mets a comprendre vraiment ce qu'est un travail et une energie. SI maintenant tu laisses descendre ce meme poids que tu a monte et que tu le freine avec un frein a tambour, il va s'echauffer et la quantite de calories correspondant a l'echaffement est relie par le fameux facteur 4,18.

Imaginant cela tu comprends que voltage n'a rien a voir avec cette regle sauf que ...

... il faut rappeler le voltage et l'intensite sont relies par la relation U = R X I, loi d'ohm dont on se sert tout le temps quand on fait de l'electricite ou de l'electronque. et si tu augmente le voltage aux bornes de ton fil tu vas augmenter l'intensite.

Je me permets de te conseiller de recuperer (gratuitement bien sur) des livres de physique perimes et de bouquiner les passages qui concernent un projet de montage, c'est l'affaire que quelques dizaines de minutes.
J'imagine que nous avons le meme defaut (pardon si ce n'est pas vrai) : ces notions qu'on nous a apprises en secondaires me passaient par dessus la tete car c'etait des trucs sur un tableau alors que quand on realise un appareil, on lit et apprend ces notions de facon operatoire et vivante et alors ces notions prennent tout leur sens.

Toutes ces questions que tu te pose sur les transformateurs, le courant, le voltage figurent dans ces livres scolaires, je te conseille quand tu as en tete de faire un montage de bouquiner, tu apprendras beaucoup plus qu'en lisant ma prose qui te donne que des informations parcellaires, mais c'est un plaisir que d'aider un autre experimentateur.


Amities.


J-P Moulin

Dracula
Messages : 254
Inscription : 25 Juin 2011, 18:55
Niveau d'étude / Domaine : Master agronomie

Re: Cable et intensité

Messagepar Dracula » 07 Nov 2012, 14:53

Salut très cher Moulin , je te remercie beaucoup pour ces précisions , je commence à comprendre la différence entre intensité et voltage grâce à l'analogie que tu as faite avec le débit d'eau , il est vrai que lorsque les cours de physique étaient inscrits sur un tableau , je peinais à assimiler ces formules et ces chiffres , mais maintenant , grâce au net et à l'expérimentation j'ai " épousé " la physique et la chimie , j'ai constaté que cela est devenu très agréable d'apprendre alors que cela était une souffrance en classe , j'ai aussi constaté que j’apprends beaucoup plus vite qu'avant , peut être parce qu'il n'y a pas de contrainte et de stress lié à un examen par exemple .

Moulin
Messages : 188
Inscription : 12 Avr 2011, 09:37
Niveau d'étude / Domaine : neant

Re: Cable et intensité

Messagepar Moulin » 08 Nov 2012, 10:11

Cher Dracula.

Pardon si ce que je dis a une tournure personelle car ce que je vais dire n'est peut etre valable que pour moi, je le dis car je pense que cela peut etre tres utile pour d'autres, surtout ceux qui en sont a leurs premiers pas en etude des sciences.

Autant les trucs dans les livres de science ne m'interessent pas voire meme me degoutent autant quand je suis en situation de fabriquer quelque chose (un corps chimique, un appareil que l'on ne trouve pas dans le commerce etc etc) je lis les livres en diagonale a la recherche des trucs theoriques qui vont me'tre utiles ou indispensables et alors a ce moment la je comprends tres bien (plus ou moins au debut), j'ai de la joie a comprendre, de degoutant cela devient tres agreable. Apres on approfondit car on se pose d'autres questions.

Ceci est vrai meme pour les mathematiques : pour comprendre vraiment une structure abstraite mathematique, il faut tripoter un exemple, je me suis fait une idee vivante de ce qu'est un tenseur en se representant ce qu'est un tenseur d'inertie d'un solide.

Ton exemple de bidouiller les transformateurs va te permettre d'avoir une idee vivante et non plus une formule rebarbative de ce qu'est la resitance, le voltage, l'intensite et le travail transforme en chaleur dans le fil ce qui conditionne le choix de son diametre.

Transfo abaisseur de tension : fil fin au primaire, gros fil au secondaire car la puissance au primaire et au secondaire est a peu pres la meme (aux pertes pres).

A ce propos je pense que tu as compris que tu peux enlever les fixations piles de metal en forme d' "E" reunis par des tiges filetees boulonnees pour isoler le noyau ou se trouvent les fils, generalement pour ne pas dire toujours, l'enroulement secondaire est au dessus et l'enroulement primaire, celui qui recoit le 220 volt est au dessous donc. On dit qu'il y a en general 2 tours par volt. De toute facon c'est facile, tu mesure le voltage du secondaire et quand tu debobine ton secondaire tu prends bien soin de compter le nombre de tours de fil, tu sais ainsi pour ton transfo combien il faut de tour pour avoir un volt. Quand ton transfo est rebobine tu redispose les fers en "E" tete beche et ensuite tu remets les tiges filetes et les boulons qui solidarisent cet empilement de tole.

J'ai oublie : quand tu rebobine entre chaque rang de fil il faut mettre du papier isolant car l'email qui entoure les fils de cuivre n'est pas suffisant, par ailleurs quand tu a fini un rang (on va dire que quand tu bobine le fil s'enroule de droite a gauche, tu dispose ton ruban de papier ET tu te remets au debut de l'enroulement du rang precedent, cela veut dire qu'il y a un tour qui va aller de gauche a droite afin que l'enroulement suivant aille de droite a gauche comme l'enroulement precedent.

Cela est du au fait que le voltage induit dans une spire de fil parcourue par un flux magnetique depend du sens du flux magnetique.

tu te fais ainsi des transfo sur mesure.


Amities.

J-P Moulin

Dracula
Messages : 254
Inscription : 25 Juin 2011, 18:55
Niveau d'étude / Domaine : Master agronomie

Re: Cable et intensité

Messagepar Dracula » 08 Nov 2012, 20:22

Merci pour ton aide Moulin , de plus ta pensée est un parfait miroir de ma propre façon de réfléchir , nous avons cela en commun , je dirais en plus que je ne réalise jamais mes appareils à la va vite , cela peut me prendre plusieurs semaines , non pas que je sois paresseux mais parce que j'aime apprécier chaque instant à sa juste mesure , je prend toujours le temps de me reposer l'esprit et aussi de comprendre le pourquoi et le comment de ce que je suis en train de réaliser avant de passer à l’œuvre , ceci me permet de bien me concentrer et d'apprécier ce que j'ai réalisé à la fin .


Revenir vers « Forum de physique »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités