biocarburants et voitures ancêtres

Pour tout ce qui traite des expériences de chimie.
Dégé
Messages : 2
Inscription : 06 Août 2019, 20:51
Niveau d'étude / Domaine : techniques supérieures en automobile

biocarburants et voitures ancêtres

Messagepar Dégé » 07 Août 2019, 09:07

Bonjour et merci de m'accueillir parmi vous.

Mécanicien prépensionné, je me passionne pour les voitures ancêtres, ce qui m'amène ici et je vous explique.

J'ai découvert ce forum en cherchant des informations sur les biocarburants et leur utilisation dans les véhicules anciens. Depuis l'ajout de 10% de bioéthanol dans l'essence 95, son utilisation avait été fortement déconseillée pour ces véhicules (dégradation des membranes et tuyaux en caoutchouc) Or, il pourrait y avoir jusqu'à 5% de ce carburant dans la 98 (normes européennes) et certains propriétaires commencent à constater des dégradations du zamac dont les carburateurs sont composés. Cet alliage comprend du zinc, de l'aluminium, du magnésium et du cuivre.

Voici ma première question: l'acide sulfurique serait utilisé dans la fabrication de ces carburants mais est-ce lui qu'on retrouve dedans? J'ai lu que sous forme diluée cet acide s'attaquerait à trois des composants du zamac et l'acide(qui serait anhydre dans ces essences) peut rencontrer de l'eau dans le réservoir(humidité de l'air) et dans la cuve de carburateur qui possède une mise à l'air libre. (Il s'agit de véhicules passant de longues périodes d'immobilité)

Voici ma seconde question: qu'il y ait 5 ou 10% d'essence bio ajoutés, retrouvera t-on le même acide mais en dose différente?

Et une petite dernière: lorsqu'on dilue un acide, est-ce bien pour modifier ses propriétés comme je crois le comprendre?

Je vous remercie d'avance pour vos réponses.

Maurice
Contributeur d'Or 2013
Contributeur d'Or 2013
Messages : 854
Inscription : 22 Mars 2011, 20:47
Niveau d'étude / Domaine : Universitaire
Localisation : Lausanne, Suisse

Re: biocarburants et voitures ancêtres

Messagepar Maurice » 07 Août 2019, 12:15

Bonjour,

Les carburants pour voiture sont formés de mélanges d'hydrocarbures. Il est vrai qu'on les traite à l'acide sulfurique avant de les mettre dans le commerce. On élimine ainsi des composants de l'essence qui pourraient ultérieurement se transformer en gommes. Mais il ne reste pas d'acide sulfurique dans l'essence. S'il en restait, les pompes distribuant le carburant dans les stations service seraient vite corrodées. Les raffineries qui traitent l'essence le savent fort bien, et elles éliminent l'acide avec un soin particulier. S'il restait de l'acide dans l'essence qu'elles mettent sur le marché, cela se saurait et cela entraînerait la ruine et la fermeture de leur entreprise.

Dégé
Messages : 2
Inscription : 06 Août 2019, 20:51
Niveau d'étude / Domaine : techniques supérieures en automobile

Re: biocarburants et voitures ancêtres

Messagepar Dégé » 09 Août 2019, 21:52

Bonjour,
Merci, Maurice, pour cette réponse. Je m'étais en effet posé la question du transport et de la distribution de ces carburants. En poursuivant mes recherches,j'ai trouvé le témoignage d'un professeur de l'UCL(université de Louvain-Belgique) qui a mené des expériences avec ses élèves. Les résultats montrent que pendant de longues périodes de stagnation(hivernage), l'éthanol peut se séparer de l'essence, rencontrer de l'eau(toujours l'humidité contenue dans l'air) et à ce moment devenir corrosive pour certains métaux. Le conseil est, pour les petits engins(tondeuses etc) de vidanger pour ces périodes et pour les véhicules, de garder le réservoir le plus plein possible de façon à diminuer le volume et la surface de contact disponible pour l'air ambiant.

Maurice
Contributeur d'Or 2013
Contributeur d'Or 2013
Messages : 854
Inscription : 22 Mars 2011, 20:47
Niveau d'étude / Domaine : Universitaire
Localisation : Lausanne, Suisse

Re: biocarburants et voitures ancêtres

Messagepar Maurice » 10 Août 2019, 10:28

Bonjour,
Ce n'est pas la longueur de la stagnation qui intervient, mais la température. A des températures proches et inférieures à 0°C, l'éthanol est de moins en moins soluble dans les hydrocarbures, et il peut se séparer d'un tel mélange, surtout s'il y a de l'eau de condensation ou du givre à proximité. Mais je ne vois bien pourquoi ce mélange éthanol-eau pourrait se révéler corrosif.


Revenir vers « Forum de chimie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 5 invités