Du textile à la fibre

Pour tout ce qui traite des expériences de chimie.
benni
Messages : 5
Inscription : 22 Avr 2014, 16:50
Niveau d'étude / Domaine : bac sti electronique

Du textile à la fibre

Messagepar benni » 22 Avr 2014, 18:35

Bonjour,

Voila, j'ai beaucoup de vêtements usés et tachés (des tonnes) et souhaite leurs trouver une utilité autre que l'encombrement des poubelles.
Je voudrai savoir comment je peux à partir de vêtements obtenir de la fibre afin d'en faire de l'isolant ou du combustible?
J'avais pensée à découper au maximum les vêtements puis de les faire macérer dans une cuve. Et ensuite les compresser et les faire sécher ce qui aurai fait des buchettes. Mais les premier essais n'ont pas était concluant, sa ma juste fait un tas de tissus mouiller. Peut être aurais vous une substance a rajouter pour la transformation (non toxique).

En espérant ne pas être hors sujet et que ma questions vous intéresse.

Cordialement

Benoît

ChimiePassion
Messages : 22
Inscription : 02 Nov 2013, 20:33
Niveau d'étude / Domaine : BTS Chimiste / BAC +2 Chimie

Re: Du textile à la fibre

Messagepar ChimiePassion » 22 Avr 2014, 23:09

Bonsoir,

Pour ce qui est de recycler les vêtements en combustible, il faut faire attention à certaines fibres (synthétiques) qui en brûlant peuvent émaner des fumées toxiques, je pense notamment aux acryliques qui dégagent du cyanure d'hydrogène :sgh06: (gaz mortel) en brûlant !

C'est l'un de mes risques au travail car j'utilise du cyanure de potassium et des acides dans le même atelier, c'était le gaz utilisé par les nazis dans les chambres à gaz, autant dire qu'il ne faut pas rigoler avec ça !
Donc veillez bien à la qualité des fibres.

Pour ce qui est de l'aspect isolant je ne sais pas.

Cordialement,

benni
Messages : 5
Inscription : 22 Avr 2014, 16:50
Niveau d'étude / Domaine : bac sti electronique

Re: Du textile à la fibre

Messagepar benni » 23 Avr 2014, 10:54

Très bien en effet il vaut mieux que je selectionne juste les fibres naturel (coton). Pour ce qui est de la transformation de textile (fil) en fibre une idée?

ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2420
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Re: Du textile à la fibre

Messagepar ecolami » 23 Avr 2014, 22:36

Bonjour,
Les fibres textiles qui posent problèmes a l’incinération seront la laine, la soie (!) et l'acrrylique (=polyacrylonitrile). Les deux premières libèrent du soufre sous forme de SO2 la dernière, dans des conditions de sous oxygénation du Cyanure d'Hydrogène HCN dont la toxicité est bien connue. D'ailleurs les trois sont susceptibles de liberer du HCN parce qu'elles contiennent de l'azote (sous formes d'amides pour les fibres animales, de nitrile pour "l'Acrylique")
Les autres fibres naturelles ou synthétiques peuvent brûler sans émanations toxiques du moment qu'il y a assez d'oxygène.
Un mélange compacté et chauffé serait susceptible de former des buchettes ou le plastique synthétique servirait de liant aux fibres naturelles. La présence de viscose ou rayonne poserait peut-être un problème de miscibilité. Cela n'a d'interêt que si on envisage la vente de ces buchettes, puisqu'il faudrait porter à la température de fusion des synthétiques la masse compactée.

Pour transformer des tissus en masse de fibres il faut un dilacérateur: pas évident a bricoler soi même, il ne faut pas que tout s'entortille autour d'un axe. Il est peut-être possible de s'inspirer des destructeurs de documents papier pour fabriquer une machine débiter en bandelettes des masses de tissus.
Les appareils utilisés dans la fabrication du papier à partir de chiffons peuvent produire une pâte mais dont les fibres seront trés courtes, trop courtes pour un emploi comme isolant.
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

benni
Messages : 5
Inscription : 22 Avr 2014, 16:50
Niveau d'étude / Domaine : bac sti electronique

Re: Du textile à la fibre

Messagepar benni » 24 Avr 2014, 13:25

Merci pour toute ces infos qui me seront bien utiles. Sa me donne une direction à suivre. Je vois que nous avons le même intérêt ( le recyclage). Les buchettes aurait elle une valeur énergétique intéressante (pour chauffage ou production d'énergie par combustion)?

Cordialement

ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2420
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Re: Du textile à la fibre

Messagepar ecolami » 24 Avr 2014, 21:17

Bonsoir,
Le contenu énergétique pour la cellulose est comparable au bois non résineux, les synthétiques ont un contenu sensiblement double, même un peu plus.
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

benni
Messages : 5
Inscription : 22 Avr 2014, 16:50
Niveau d'étude / Domaine : bac sti electronique

Re: Du textile à la fibre

Messagepar benni » 24 Avr 2014, 21:43

Je vais dans un premier temps me concentrer sur le coton, polyester et l élasthanne. Je vais procéder comme ceci:

découpage des vêtements en bandelettes
mélange des bandelette avec de l'eau
compression
chauffage (je ne sais pas qu'elle température)


En effet le but à long terme serai de valoriser les vêtements.

'il faudrait porter à la température de fusion des synthétiques la masse compactée => cette phrase m'a un peu perdu... En claire je doit chauffer la masse de bandelette de vêtements mouillé et compressé à la température de fusion du polyester ou de l'élasthanne selon le textile utiliser? (pas sur que ma phrase soit si claire que ça :roll: )

Je crois que le plus dur sera la fabrication de la machine à broyer le vêtements en faite!

ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2420
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Re: Du textile à la fibre

Messagepar ecolami » 24 Avr 2014, 23:29

Bonsoir,
Si tu mouille les fibres avec de l'eau tu ne pourras pas les fondre puisque la température de fusion est plus grande que 100°C. Chauffer uniformément des briquettes compactées qui ne conduisent pas bien la chaleur sera difficile. Il faudrait un thermomètre qui aille jusque 250 ou mieux 300°C pour contrôler.
Pour avoir une température homogène et sans point chaud (du côté de la flamme ou de la source de chaleur) il faut soit un bain de sable; récipient en fer avec du sable que l'on chauffe a feu vif et dont on remue un peu le sable et mesure la température, ou alors un bain d'huile minérale. Ces deux systèmes accumulent la chaleur Avec l'huile chaude il faut veiller a éviter toute possibilité de renversement! La température d'ébullition de l'huile étant vers 360°C, les brûlures sont graves!
Si tu veux juste faire un isolant thermique avec tes vieux tissus regarde s'il ne suffirait pas simplement de les tasser en vrac dans les interstices que tu veux isoler..
Le mot a chercher est effilochage parce que dilacérer concerne des accessoires avant les pompes pour éviter qu'elles ne se bouchent avec des chiffons, des fibres, des menus branchages. Je n'ai pas trouvé vraiment de description des machines.
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

chatelot16
Messages : 329
Inscription : 12 Déc 2011, 06:04
Niveau d'étude / Domaine : ingenieur

Re: Du textile à la fibre

Messagepar chatelot16 » 25 Avr 2014, 02:25

la combustion dans un foyer simple n'est pas une bonne idée si il n'y a pas un tri efficace

la combustion dans un gazogene est beaucoup plus interressante ... un peu usine a gaz , mais permet de bruler des tas de chose melangé sans polution , et fait un gaz qui a plus de valeur que la chaleur d'un foyer : ça peut faire tourner un groupe electrogene et economiser du fioul

de defribrage peu se faire a sec ou dans l'eau

dans l'eau ça se faisait dans l'industrie du papier dans les pile hollandaise pour faire du papier avec les chiffon , qui a l'epoque etaient toujours en coton ou autre fibre naturel puisque les synthetique n'etaient pas inventé

le nom pile holandaise est surprenante mais vient du moyen plus ancien qui s'apelait pile a maillet : c'etait des auges en pierre avec des maillet qui tapent dedans actionné par un moulin : on y mettait de l'eau et des chiffon et on laissait taper jusqu'a ce que ça fasse de la bouillie : c'etait très lent !

les holandais on inventé une machine plus moderne avec une roue a aube qui fait tourner l'eau et les chiffon dans un bassin ovale : on l'a appelé pile hollandaise

mais je ne comprenait toujours pas l'origine du mot pile , jusqu'a il y a quelque jour , au fond de la campagne charentaise , on me parle d'une pile , pour designer un bac taillé dans une pierre : c'etait un mot courant il y a longtemps avant qu'on invente les pile electrique ...

dans les papeterie moderne il n'y a plus de pile holandaise , mais des machine plus puissante , mais la pile holandaise reste une bonne machine plus facile a construire et utilisant une faible puissance ... fabriquer du papier ou de la ouate de cellulose c'est pas loin

chatelot16
Messages : 329
Inscription : 12 Déc 2011, 06:04
Niveau d'étude / Domaine : ingenieur

Re: Du textile à la fibre

Messagepar chatelot16 » 25 Avr 2014, 02:45

je ne suis pas convaincu de la pertinence de la cellulose comme isolant thermique pour le batiment

ça a beau etre de la recuperation , ça consomme beaucoup d'energie pour la mettre en forme , ensuite la cellulose est trop combustible , il faut y mettre de la chimie pour l'ignifuger ... et elle ne se conserve pas bien , il faut l'aider par de la chimie aussi

alors que la laine de verre est pas chere naturellement ininflamable et durable

defibrer le coton pour faire une matiere noble comme le papier est plus interressant que pour de l'isolant

et pour les fibres melangé il est plus simple de bruler pour faire de l'energie : mais bruler dans une instalation assez grosse pour etre bien faite , pas fabriquer du combustible a bruler dans des petits foyer qui vont poluer n'importe comment

ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2420
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Re: Du textile à la fibre

Messagepar ecolami » 25 Avr 2014, 11:02

Bonjour,
Je suis assez d'accord avec Chatelot.
La Valorisation matière des chiffons est passablement compliquée: on n'a pas abordé le problème des salissures des vieux tissus. Dans le recyclage des tissus pour faire des chiffons à vendre on fait un tri regroupement de
    chiffons coton ou lin blanc en général blouses ou draps valeur maximum
    Coton couleur
    Autres synthétiques
Les tissus sont découpés en morceaux de taille adaptée (un drap entier ne peut pas servir tel quel, un T-shirt sera coupé en deux.
Pour ignifuger les fibres (ou la sciures de bois) on emploie du phosphate d'ammonium ou du silicate de sodium. Ces produits forment une croute protectrice sous l'action d'une flamme et empêchent l'oxygène d'atteindre ce qui est en-dessous. (Je n'ai pas les détails pratiques de mise en œuvre).
Attention avec les grand tas de chiffons sales: si une oxydation lente est possible soit de matières grasses soit de matières fermentescibles il existe un risque d'inflammation spontanée, "au bout d'un temps long". Cela est dû au fait que la masse est isolante thermique et évacue mal la très faible chaleur d'oxydation.
L’incinération de déchets combustibles solides dans une installation DEDIEE offre toutes les garanties: l'énergie est récupérée d'une façon ou d'une autre, les fumées sont neutralisées, filtrées, ANALYSEES EN CONTINU avant rejet. En cas de dérive hors spécifications de rejet les opérateurs agissent aussitôt sur les conditions de combustion.

En résumé, a l'échelon individuel, avec les chiffons il faut faire des choses simples et ne pas se lancer dans un processus qui demanderait la mise au point d'une machine ou d'un équipement complexe.
Il faut voir aussi l'importance du "gisement" de chiffons ou vieux tissus, afin de savoir s'il est raisonnable de se lancer dans un processus complexe de recyclage.
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

benni
Messages : 5
Inscription : 22 Avr 2014, 16:50
Niveau d'étude / Domaine : bac sti electronique

Re: Du textile à la fibre

Messagepar benni » 25 Avr 2014, 16:34

Merci à vous deux pour toutes ces informations. Je vous donne un peu plus de précisions sur mon projet.
Je suis un jeune auto entrepreneurs attiré par le recyclage, l'avenir de ma planète et le social. J’achète des vêtements d'occasions en grande quantité (par tonnes). Sur ces vêtements je trie ceux en bon état (que je revends) et j'ai une grande quantité (env 35%) qui sont soit troué soit taché donc pour l'instant inutilisable. Je cherche donc à leur trouver une utilité. Le but est de pouvoir commercialiser ce textile. J'ai donc penser à de l'isolation ou de la combustion. D'après vos infos je pense que l'isolation est difficilement réalisable. Je vais donc aller vers l'énergique.
Je vais voir pour ce qui est de la fabrication de cette pile hollandaise qui à l'air d’être une bonne idée.
Je devrai donc si j'ai bien compris concentrer mon tri sur les fibres naturels (hors laine et soie) avec une partie synthétique polyester et élasthanne (qui serviront de liants), je pense faire un 80/20 %.
Avec l'utilisation de la pile hollandaise je n'aurai pas besoin de passer par la parti chauffage? Il me suffira de "couler" la bouillie dans un moule et laisser sécher?
Merci beaucoup de l'aide apporté.

ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2420
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Re: Du textile à la fibre

Messagepar ecolami » 25 Avr 2014, 17:29

Bonjour,
Je viens d'aller voir ce qu'était la Pile Hollandaise (il y a plein de pages là-dessus). Elle sert à transformer les chiffons en pâte à papier.
Si tu t'équipe ainsi logiquement tu devrait t'orienter vers une activité papier en ayant sélectionné les cotons et lins blancs. Il resterait alors tous les autres tissus a valoriser. Si tu l'emploie dans un autre objectif tu obtiendras quelque chose qui ressemblera a des nappes de pâte à papier (donc épais) en plus fin ce sera comme du papier buvard. Il faudra voir si la quantité d'eau a évaporer pour sécher permet encore un séchage naturel ou non: si ce n'est pas possible cela grèveras la rentabilité du procédé.
La densité sera sensiblement celle d'un pâte à papier séchée.
La pile hollandaise remplace une pile a maillets ou des maillets écrasaient durant des heures de la chiffe dans de l'eau. La chiffe est fait est faite de bandelettes découpées sur une lame par un ouvrier qui retire aussi les boutons, rivets et corps étrangers.
J'ai regardé "effilocheuse d'occasion" ce sont toujours des GROSSES machines prévues pour traiter à partir de 500kg/Heure. L'aspiration et le filtrages des poussières fibreuses est toujours nécessaires et fait partie de la machine.
Je rappelle que les atmosphères poussiéreuses avec des poussières combustibles peuvent former des mélanges explosifs tout aussi dangereux qu'avec un gaz inflammable.
Je me rappelle avoir visité en Algérie une usine textile dont le faux plafond avait été soufflé par une explosion dans l'espace au-dessus du faux plafond. Pas de victimes, mais un gros travail pour réparer, règler, remettre en place tous les équipements.
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

chatelot16
Messages : 329
Inscription : 12 Déc 2011, 06:04
Niveau d'étude / Domaine : ingenieur

Re: Du textile à la fibre

Messagepar chatelot16 » 25 Avr 2014, 20:53

il sort de la pile des fibre fortement dilué dans l'eau , impossible a mouler , mais bon pour la methode manuelle de fabrication du papier : on a un grand bac plein de cette eau , et on fait passer dedans un grand tamis plat qui se recouvre d'une petite couche de fibre , et on retourne le tamis sur une feuille de je ne me rapelle plus quoi , genre tissus ... et quand on a fait une bonne quantité de feuille de ce genre on met tout sous une presse : on serre et ça fait sortir le plus d'eau possible : ensuite on pend toutes ses feuille sur des fils comme pour faire secher du linge

la façon industrielle de faire du papier est a peu près la même sauf que le tamis rectangulaire est remplacé par un tapis roulant en circuit fermé , et que le pressage et sechage se fait par passage entre des rouleau

certaine usine ne font pas de papier fini mais uniquement de la pate a papier : même methode , mais on depose une couche de fibre trés epaisse : il sort de la machine un espece de papier buvard très epais , juste bon a etre remis dans les machine d'un autre atelier qui fait du papier

beaucoup de papeterie artisanale utilisent ce genre de pate a papier , pour eviter de faire eux même la premiere etape longue et couteuse

dans les fabrication de ce genre pouvant etre ecologique il pourrait y avoir la fabrication de papier essuie tout ou de papier wc , beaucoup moins technique que la fabrication de vrai papier

pour faire du papier il faut separer les fibre très finement ... pour faire de l'isolant thermique , un dechiquetage plus grossier devrait suffir

chatelot16
Messages : 329
Inscription : 12 Déc 2011, 06:04
Niveau d'étude / Domaine : ingenieur

Re: Du textile à la fibre

Messagepar chatelot16 » 25 Avr 2014, 21:01

ecolami a écrit :Attention avec les grand tas de chiffons sales: si une oxydation lente est possible soit de matières grasses soit de matières fermentescibles il existe un risque d'inflammation spontanée, "au bout d'un temps long". Cela est dû au fait que la masse est isolante thermique et évacue mal la très faible chaleur d'oxydation.


j'imagine que quand on trie des vetement d'occasion on commence par tout faire passer dans des grosse machine a laver pour que tout soit propre ... sinon comment trier si on ne distingue pas ce qui est sale de ce qui est usée !

patnas
Messages : 1
Inscription : 13 Nov 2016, 22:27
Niveau d'étude / Domaine : BAC TECHNOLOGIQUE

Re: Du textile à la fibre

Messagepar patnas » 13 Nov 2016, 22:42

Bonjour,
Je viens de lire certains messages concernant le recyclage du textile coton pour en faire de l'isolant.
Jeune entrepreneur installé depuis peu à Bamako, nous souhaitons recycler le coton issu des boutiques des couturiers qui inondent les rues pour en faire de la fibre isolante.
Nous souhaiterions investir dans du matériel pour recycler, découpage, transformation.
Nous trouvons ces machines sur des sites chinois, mais sommes à la recherche d'un fournisseur français sérieux.
Toutes vos informations seront les bienvenues.
Merci à tous.
Pat.Nas

ecolami
Contributeur d'Or 2011+2012
Contributeur d'Or 2011+2012
Messages : 2420
Inscription : 21 Mars 2011, 14:09
Niveau d'étude / Domaine : DUT CHIMIE
Localisation : Seine et Marne, France
Contact :

Re: Du textile à la fibre

Messagepar ecolami » 15 Nov 2016, 15:57

Bonjour,
Une recherche "broyeur textile" renvoie divers résultats succeptibles de vous interesser..
Tri+traitement Produits chimiques 77 (Seine et Marne). Retraité depuis Octobre 2015
http://ami.ecolo.free.fr

darrigan
Administrateur
Administrateur
Messages : 2363
Inscription : 16 Mars 2011, 15:48
Niveau d'étude / Domaine : Docteur en chimie physique
Localisation : Pau (64), France
Contact :

Re: Du textile à la fibre

Messagepar darrigan » 15 Nov 2016, 18:41

Ce forum n'est pas adapté à cette demande, désolé. Je ferme.
Aide-toi et le forum t'aidera ! :mrblue:


Revenir vers « Forum de chimie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités